(New Delhi) Un homme armé a fait un blessé jeudi dans la capitale indienne New Delhi en tirant sur un sit-in d’étudiants qui protestent depuis un mois et demi contre la loi controversée sur la citoyenneté, a indiqué la police.

Agence France-Presse

Le suspect, qui invoque l’hindouisme sur son profil Facebook et y affiche son opposition aux manifestations, a ouvert le feu en début d’après-midi avec un pistolet à l’extérieur de l’université Jamia Millia Islamia. Il a été arrêté par la police.

Cet incident survient le jour de l’anniversaire de l’assassinat du Mahatma Gandhi en 1948 par un extrémiste hindou.

Des vidéos circulant sur les réseaux sociaux montrent le jeune homme armé criant « La voilà votre liberté » et « Vive la police de Delhi » en direction des manifestants.

Le premier ministre indien Narendra Modi fait face depuis décembre à un mouvement de contestation persistant parti du vote d’une loi sur la citoyenneté, jugée discriminatoire pour les musulmans par ses détracteurs, et qui a cristallisé les oppositions au gouvernement nationaliste hindou.

Peu avant de tirer, l’homme armé s’est filmé en direct sur Facebook marchant au milieu des protestataires.

« Pour mon dernier voyage, emmenez-moi drapé de safran et chantez les louanges du dieu Ram », écrivait-il dans un message sur le réseau social. Le safran est la couleur de l’hindouisme, et du parti du chef de gouvernement.

En fin de journée, des milliers de personnes se rassemblaient devant l’université Jamia dans un face-à-face tendu avec la police, a constaté une journaliste de l’AFP sur place.