Le président vénézuélien, Hugo Chavez, est arrivé samedi après-midi en Équateur pour une visite de 24h consacrée au renforcement de la coopération énergétique et politique avec son allié, le président socialiste Rafael Correa, réélu fin avril.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Le président équatorien s'est félicité de l'arrivée de son «grand ami» qu'il a considéré comme le chef «du premier gouvernement progressiste en Amérique du sud».

«Maintenant j'imagine l'époque où il a commencé tout seul ce changement en Amérique latine. Ce fut le premier gouvernement progressiste installé en Amérique du sud, en 1998, envers et contre tous», a-t-il affirmé.

Hugo Chavez a eu un premier entretien avec son homologue samedi consacré aux accords déjà passés entre les deux pays depuis l'arrivée au pouvoir de Rafael Correa, en janvier 2007.

Pendant sa visite, le président vénézuélien devrait également examiner les accords d'échange de brut équatorien contre des produits dérivés vénézuéliens, la construction d'une raffinerie d'une capacité de traitement de 300 000 barrils de brut par jour, ainsi que l'exploration de gisements de gaz dans le golfe de Guayaquil (sud, côte Pacifique) par la compagnie d'État vénézuélienne PDVSA.

Dimanche il participera à des festivités pour célébrer l'anniversaire de l'indépendance de l'Équateur, le 24 mai 1822.