(Washington) Joe Biden a répété jeudi à son homologue ukrainien Volodymyr Zelensky que les États-Unis et leurs alliés répondraient « résolument » en cas d’invasion russe, et a évoqué une assistance économique accrue, selon un communiqué.

Publié le 27 janvier
Agence France-Presse

Le président américain « réfléchit à une aide économique supplémentaire » pour l’Ukraine, a aussi fait savoir la Maison-Blanche.

Les États-Unis ont dit préparer de sévères sanctions économiques en cas d’attaque de l’Ukraine, lui ont livré des équipements militaires, et se disent également disposés si besoin à renforcer leur présence militaire en Europe de l’Est.  

Mais une intervention militaire américaine en Ukraine, qui n’est pas membre de l’OTAN, est exclue.

Joe Biden a par ailleurs assuré à son homologue, lors d’un entretien téléphonique, que l’ambassade américaine dans son pays restait « ouverte et totalement opérationnelle », bien que Washington ait pris la décision de rapatrier les familles de son personnel diplomatique.

L’Ukraine avait critiqué cette décision, la jugeant disproportionnée.

Les deux dirigeants ont aussi répété le principe selon lequel, dans cette crise, il n’y aurait pas de « décision sur l’Ukraine sans l’Ukraine ».

La Maison-Blanche avait précisé auparavant qu’il s’agissait du troisième entretien entre les deux hommes depuis le mois de décembre.

Le président américain a par ailleurs exprimé son soutien aux discussions menées dans le format diplomatique dit « de Normandie », c’est-à-dire entre la Russie et l’Ukraine, sous médiation de la France et de l’Allemagne.  

Le prochain cycle de ces échanges est prévu la deuxième semaine de février à Berlin.