(Paris) La pandémie du nouveau coronavirus a fait au moins 4 762 596 morts dans le monde depuis que le bureau de l’OMS en Chine a fait état de l’apparition de la maladie fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 6 h.

Agence France-Presse

Plus de 232 788 940 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués depuis le début de l’épidémie. La grande majorité des malades guérissent, mais une part encore mal évaluée conserve des symptômes pendant des semaines, voire des mois.

Les chiffres se fondent sur les bilans communiqués quotidiennement par les autorités sanitaires de chaque pays. Ils excluent les révisions réalisées a posteriori par certains organismes statistiques, qui concluent à un nombre bien plus important de morts.

L’OMS estime même, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé que celui officiellement recensé.

Une part importante des cas les moins graves ou asymptomatiques reste aussi non détectée malgré l’intensification du dépistage dans de nombreux pays.

Sur la journée de mardi, 8810 nouveaux décès et 449 104 nouveaux cas ont été recensés dans le monde.

Les pays qui ont enregistré le plus de nouveaux décès dans leurs derniers bilans sont les États-Unis avec 2070 nouveaux morts, la Russie (857) et le Brésil (793).

Les États-Unis sont le pays le plus touché tant en nombre de morts que de cas, avec 692 975 décès pour 43 277 743 cas recensés, selon le comptage de l’université Johns Hopkins.

Après les États-Unis, les pays les plus touchés sont le Brésil avec 595 446 morts et 21 381 790 cas, l’Inde avec 447 751 morts (33 716 451 cas), le Mexique avec 276 376 morts (3 645 599 cas), et la Russie avec 206 388 morts (7 487 138 cas).

Parmi les pays les plus durement touchés, le Pérou est celui qui déplore le plus grand nombre de morts par rapport à sa population, avec 605 décès pour 100 000 habitants, suivi par la Bosnie (321), la Macédoine du Nord (318), la Hongrie (312), le Monténégro (305) et la Bulgarie (297).

L’Amérique latine et les Caraïbes totalisaient mercredi à 6 h 1 486 581 décès pour 44 847 403 cas, l’Europe 1 307 611 décès (67 503 094 cas), l’Asie 837 839 décès (53 785 110 cas), les États-Unis et le Canada 720 691 décès (44 891 119 cas), l’Afrique 209 613 décès (8 260 421 cas), le Moyen-Orient 198 128 décès (13 326 224 cas), et l’Océanie 2133 décès (175 572 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En raison de corrections apportées par les autorités ou de publications tardives des données, les chiffres d’augmentation sur 24h peuvent ne pas correspondre exactement à ceux publiés la veille.

Le point sur la pandémie

Nouvelles mesures, nouveaux bilans et faits marquants : un point sur les dernières évolutions de la pandémie de COVID-19 dans le monde.

Russie : nouveau record de décès

La Russie a enregistré mercredi un record de décès quotidiens dus au coronavirus pour le deuxième jour consécutif, une situation qui préoccupe le Kremlin sur fond de vaccination poussive et de mesures de confinement absentes.

Ces dernières 24 heures, 857 personnes sont mortes de la COVID-19, selon le gouvernement. La situation est particulièrement sérieuse à Moscou, la capitale et dans la deuxième ville du pays, Saint-Pétersbourg.

Moscou menace de bloquer YouTube

La Russie a menacé mercredi de bloquer YouTube si le site de vidéos ne levait pas la suspension des comptes allemands de la chaîne télévisée d’État russe RT, décidée notamment pour violation des règles de YouTube avec la diffusion de « fausses informations » sur le coronavirus.

Le ministère des Affaires étrangères russe a dénoncé une « guerre d’information contre la Russie ». Berlin a mis en garde la Russie contre d’éventuelles représailles à l’encontre de médias allemands.

United Airlines va licencier 593 employés non vaccinés

La compagnie United Airlines, qui a demandé début août à tous ses employés aux États-Unis de se faire vacciner contre la COVID-19, a annoncé qu’elle se préparait à licencier 593 personnes n’ayant pas apporté de preuve de leur piqûre. Plus de 99 % des employés ont néanmoins choisi de se faire vacciner.

NBA : protocoles contraignants pour joueurs non vaccinés

Tests quotidiens, repas en solitaire, possibilités de sorties et interactions très limitées : la saison prochaine, les basketteurs non vaccinés devraient être soumis à des protocoles anti-COVID-19 très contraignants que la NBA tente de finaliser, en accord avec le syndicat des joueurs (NBPA).

Suisse : Janssen pour des récalcitrants aux vaccins à ARN

La Suisse a annoncé mercredi qu’elle allait acheter des doses de vaccin anti-COVID-19 Janssen pour convaincre ceux qui se méfient des sérums à ARN messager de se faire immuniser.

Espagne : fin des jauges dans les stades à ciel ouvert

Le Conseil interterritorial espagnol (CISNS), l’organisme qui réunit les responsables politiques chargés de la Santé de toutes les régions d’Espagne, a approuvé mercredi la levée des restrictions d’affluence dans les stades à ciel ouvert en Espagne.

Plus de 4,76 millions de morts

La pandémie a fait au moins 4 762 596 morts dans le monde depuis fin décembre 2019, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mercredi à 6 h.

Les États-Unis sont le pays le plus touché avec 692 975 décès, suivis par le Brésil (595 446), l’Inde (447 751), le Mexique (276 376) et la Russie (206 388).

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) estime, en prenant en compte la surmortalité directement et indirectement liée à la COVID-19, que le bilan de la pandémie pourrait être deux à trois fois plus élevé.