(Paris) La pandémie de nouveau coronavirus a fait au moins 38 466 morts dans le monde depuis son apparition en décembre en Chine, selon un bilan établi par l’AFP à partir de sources officielles mardi à 7 h.

Agence France-Presse

Plus de 791 000 cas d’infection ont été officiellement diagnostiqués dans 185 pays et territoires depuis le début de l’épidémie. Ce nombre de cas ne reflète toutefois qu’une fraction du nombre réel de contaminations, un grand nombre de pays ne testant désormais plus que les cas nécessitant une prise en charge hospitalière. Parmi ces cas, au moins 163 300 sont aujourd’hui considérés comme guéris.  

L’Italie, qui a recensé son premier décès lié au coronavirus fin février, est le pays le plus touché en nombre de morts avec 11 591 décès pour 101 739 cas. 14 620 personnes sont considérées comme guéries par les autorités italiennes.  

Après l’Italie, les pays les plus touchés sont l’Espagne avec 8189 morts pour 94 417 cas, la Chine continentale avec 3305 morts (81 518 cas), les États-Unis avec 3170 morts (164 610 cas), et la France avec 3024 morts (44 550 cas).  

La Chine (sans les territoires de Hong Kong et Macao), où l’épidémie a débuté fin décembre, a dénombré au total 81 518 cas (48 nouveaux entre lundi et mardi), dont 3305 décès (1 nouveau), et 76 052 guérisons.  

En nombre de cas, les États-Unis sont le pays le plus touché, avec 164 610 contaminations officiellement recensées, dont 3170 décès et 5764 guéris.  

Depuis lundi à 15 h, la Tanzanie et la Côte d’Ivoire ont annoncé les premiers décès liés au virus sur leur sol. Le Soudan du Sud a lui annoncé le diagnostic d’un premier cas.  

L’Europe totalisait mardi à 7 h 27 740 décès pour 429 362 cas, l’Asie 3878 décès (108 143 cas), les États-Unis et le Canada 3240 décès (171 896 cas), le Moyen-Orient 2999 décès (54 642 cas), l’Amérique latine et les Caraïbes 417 décès (16 399 cas), l’Afrique 170 décès (5343 cas), et l’Océanie 22 décès (5224 cas).

Ce bilan a été réalisé à partir de données collectées par les bureaux de l’AFP auprès des autorités nationales compétentes et des informations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).