(Montevideo) L’Amérique latine et les Caraïbes sont devenues dimanche la région du monde ayant recensé le plus grand nombre de contaminations depuis le début de la pandémie de COVID-19, soit 4 340 214 cas, selon un bilan établi par l’AFP dimanche à partir de sources officielles.

Agence France-Presse

C’est la première fois que le nombre d’infections dans cette région dépasse celui de l’Amérique du Nord, qui compte 4 330 989 cas, essentiellement aux États-Unis, le pays le plus touché au monde avec 4,2 millions de contaminations et près de 150 000 morts.

En Amérique latine, le Brésil est le pays le plus touché avec 2 394 513 cas et 86 449 morts samedi. Une augmentation des contaminations est constatée au Mexique, au Pérou, en Colombie et en Argentine, des pays qui tentent de relancer leur activité économique pour limiter l’impact de la pandémie.

En nombre de morts, l’Europe reste en tête, avec 207 933 décès, suivie de l’Amérique latine et des Caraïbes (182 726), et des États-Unis et Canada (155 673).

En mai, l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) avait déclaré que le continent américain était devenu le nouvel épicentre de la pandémie, après l’Europe.