(Washington) Les météorologues du gouvernement américain estiment que la saison des ouragans cette année pourrait être plus animée que prévu initialement.

Seth Borenstein
Associated Press

Le Centre de prévision du climat de l’Agence américaine d’observation océanique et atmosphérique (NOAA) a déclaré jeudi que la saison des ouragans dans l’Atlantique, qui s’amorce ces jours-ci, s’annonçait plus active que la normale.

Les météorologues s’attendent maintenant à voir de 10 à 17 tempêtes nommées. Parmi ces tempêtes, il pourrait y avoir de cinq à neuf ouragans, et de deux à quatre ouragans majeurs.

Selon le prévisionniste Gerry Bell, la fin de l’épisode El Niño, qui a été faible cet été, crée des conditions plus favorables aux ouragans. El Niño désigne le réchauffement périodique de certaines parties du Pacifique qui influence les conditions météorologiques à travers le monde et freine l’activité des tempêtes.

La saison des ouragans dans l’Atlantique s’étend de juin à novembre. Jusqu’à présent, il y a eu deux tempêtes assez importantes pour avoir un nom, dont un ouragan.