Je ne suis pas le seul à trouver bancale l'enquête du New York Times sur les problèmes éthiques de John McCain, comme on peut le constater en lisant ce billet intitulé Unfit to Print. Le sujet des rapports entre politiciens et lobbyistes tient une place importante dans la campagne présidentielle. Mais le quotidien new-yorkais n'a publié que des insinuations sur la liaison entre McCain et Vicki Iseman. Des insinuations à caractère sexuel fondées sur des sources anonymes. On peut lire ici la position de Bill Keller, rédacteur en chef du grand journal.

Richard Hétu

Le NYT a publié une autre enquête bizarre à quelques jours des primaires du Potomac, explorant les expériences de Barack Obama avec la drogue. Concluson de l'enquête : Obama a probablement exagéré, dans son autobiographie, la place de la drogue dans sa vie d'adolescent. Say what? Sur cette question, Hendrick Hertzberg, éditorialiste du New Yorker, a pondu un bijou de texte. Voici l'amorce :

A few days before Senator Barack Obama swept the Democratic primaries in Virginia, Maryland, and the District of Columbia, people across the country, picking up their favorite newspaper, were greeted with the following headline:

OLD FRIENDS SAY DRUGS PLAYED

BIG PART IN OBAMA'S YOUNG LIFE

In any event, that's what some readers thought they read. On second glance, they realized their mistake. The headline actually said this:

OLD FRIENDS SAY DRUGS PLAYED

BIT PART IN OBAMA'S YOUNG LIFE

(Illustration The New Yorker)