Barack Obama a réitéré son appui à la création d'un État palestinien lors de son premier tête-à-tête avec Benjamin Netanyahu à titre de président des États-Unis. Au cours d'une rencontre de deux heures à la Maison-Blanche, il a également rappelé au nouveau premier ministre israélien l'engagemeng pris par l'État hébreu en 2003 de mettre un terme à l'expansion des colonies juives en Cisjordanie occupée.

Richard Hétu

Tout en se disant favorable à la reprise des négociations avec les Palestiniens, le premier ministre Netanyahu a pour sa part refusé d'évoquer leur indépendance éventuelle, se contentant d'exprimer le voeu de les voir jouir d'une autonomie gouvernementale. Il a également précisé que les négociations avec les Palestiniens dépendaient de leur volonté de reconnaître le droit d'Israël d'exister comme un État juif.

Les deux hommes ont également échangé sur la menace du nucléaire iranien. Le président Obama espère voir des progrès d'ici la fin de l'année dans ce dossier, mais refuse de fixer un calendrier «artificiel» aux efforts diplomatiques entrepris par son administration avec Téhéran.

(Photo AP)