Au lendemain d'une attaque en règle des républicains contre la position de Barack Obama en faveur du droit de musulmans de construire un centre communautaire islamique abritant une mosquée à deux blocs de Ground Zero, le New York Post fait état à la une de l'appui d'un leader du Hamas au projet controversé.

Richard Hétu

Dans cette surrenchère politique, il faut souligner les interventions de deux anciens conseillers de George W. Bush, Michael Gerson et Mark McKinnon, qui se sont portés à la défense du président Obama. Il faut dire que l'administration Bush avait d'excellents liens avec le promoteur du 51Park, nom du centre communautaire projeté.

À l'approche des élections de mi-mandat, il serait sans doute trop demander au 43e président de dénoncer l'hystérie islamophobe qui s'est emparée de certains élus de son parti.

(Photo AFP)