Le gouverneur du Wisconsin Scott Walker a créé la sensation la semaine dernière lors d'une réunion en Iowa à laquelle participaient plusieurs aspirants républicains à la présidence (il n'a cependant pas impressionné le commentateur progressiste Michael Tomasky, qui signe aujourd'hui ce critique).

Publié le 2 févr. 2015
Richard Hétu

La performance de Walker a sans doute contribué à faire grimper sa cote auprès des électeurs républicains de cet État rural du Midwest qui tiendra le premier vote des courses à l'investiture des deux grands partis pour la présidence en 2016. Ce tombeur des syndicats de la fonction publique est désormais le candidat préféré des républicains d'Iowa, coiffant de justesse le sénateur du Kentucky Rand Paul et l'ancien gouverneur d'Arkansas Mike Huckabee, selon un sondage du Des Moines Register.

Jeb Bush, qui tire de l'arrière sur quatre candidats potentiels, n'a pas participé au rendez-vous de Des Moines. Ses positions sur l'immigration et l'éducation, faut-il rappeler, sont impopulaires auprès des républicains d'Iowa.