Barack Obama avait averti Donald Trump de ne pas embaucher Michael Flynn au sein de son administration lors d'une rencontre dans le Bureau ovale en novembre dernier, selon deux anciens responsables de l'administration Obama cités dans cet article du New York Times.

Publié le 8 mai 2017
Richard Hétu

Obama, qui avait congédié Flynn à titre de directeur de l'Agence de renseignement de la Défense en 2014, avait indiqué au président désigné qu'il estimait mauvaise l'idée de confier le poste de conseiller à la sécurité nationale au général à la retraite.

Trump a ignoré l'avertissement d'Obama.

L'exclusivité du Times intervient moins de trois heures avant l'audition attendue de Sally Yates, ex-ministre de la Justice intérimaire, devant une commission du Sénat chargée d'enquêter sur l'ingérence russe dans l'élection présidentielle américaine de 2016.

Yates est celle qui a averti la Maison-Blanche, fin janvier, que Flynn était en contact avec l'ambassadeur de Russie à Washington et qu'il était vulnérable au chantage de la Russie.

La Maison-Blanche de Trump a également ignoré cet avertissement jusqu'à ce que le Washington Post fasse des révélations sur les contacts de Flynn avec l'ambassadeur Sergueï Kisliak. Trump a fini par congédier Flynn en lui reprochant d'avoir induit en erreur le vice-président Mike Pence sur la nature de ses contacts avec l'ambassadeur de Russie.

Cette excuse est moins crédible que jamais. Ce qui explique sans doute les gazouillis matinaux de Trump qui a notamment tenté d'attribuer à l'administration Obama l'embauche de Flynn dans SON administration. Faut quand même le faire!