2 200 : nombre approximatif de civils tués lors de bombardements de la coalition menée par les États-Unis contre le groupe armé État islamique en Syrie et en Irak au cours des six premiers mois de la présidence de Donald Trump, un nombre presque équivalent aux 2 300 civils tués lors de bombardements semblables de 2014 à 2016 sous Barack Obama, selon des analystes indépendants.

Publié le 17 juill. 2017
Richard Hétu