L'arrestation lundi aux États-Unis de dix personnes soupçonnées d'espionnage pour le compte de la Russie s'ajoute à une longue liste d'affaires survenues entre les deux pays depuis la fin du régime soviétique en 1991:

AGENCE FRANCE-PRESSE

1994

États-Unis: Aldrich Ames, un ancien analyste qui avait travaillé 31 ans pour la CIA, est condamné à la prison à vie pour avoir vendu des renseignements à Moscou pour plus de 2,5 millions de dollars. Sa trahison aurait coûté la vie à une douzaine d'agents doubles travaillant pour les Américains.

1996-1997

États-Unis: Harold James Nicholson, l'agent de la CIA le plus gradé jamais accusé d'espionnage, est condamné en juin 1997 à 23 ans de prison aux États-Unis pour avoir vendu des informations aux Russes.

1997 

Russie: Moïse Finkel, un citoyen russe, est condamné à Moscou à 12 ans de prison pour avoir livré aux États-Unis des informations sur les sous-marins russes.

1998

États-Unis: David Sheldon Boone, un ancien militaire américain qui travaillait pour l'Agence de sécurité nationale (NSA), est inculpé en novembre d'espionnage et de complot contre les États-Unis pour ses activités au profit du KGB puis des services de renseignement russes.

1999 

États-Unis: Stanislav Goussev, deuxième secrétaire de l'ambassade de Russie à Washington, est arrêté en décembre aux abords du département d'État américain et accusé d'espionnage avant d'être expulsé.

2000

Russie: Edmond Pope, un ancien officier des services de renseignements de la marine américaine est inculpé en avril par la justice russe pour espionnage et divulgation de secrets d'État. Condamné à 20 ans de camp, il est gracié par le président russe Vladimir Poutine.

États-Unis: George Trofimoff, un officier à la retraite des services de renseignements de l'armée de Terre américaine, est arrêté en juin en Floride pour espionnage au profit de l'ex-URSS. Il est condamné à la prison à vie en septembre 2001.

2001 

États-Unis: Robert Hanssen, un haut responsable du contre-espionnage américain (FBI), est inculpé en février d'espionnage au profit de la Russie et condamné à la prison à vie.

2002

Russie: Oleg Kalouguine, ex-général du KGB, en exil aux États-Unis depuis 1995, est condamné en juin par contumace pour haute trahison à 15 ans de camp en régime sévère par un tribunal de Moscou. Il avait dirigé aux États-Unis le réseau des espions soviétiques pendant la Guerre froide.

Alexandre Sypatchev, colonel du renseignement russe, est condamné en novembre à huit ans de détention en camp par un tribunal militaire de Moscou pour avoir tenté de transmettre à la CIA des secrets d'État.

2003

Russie: Alexandre Zaporojski, ex-agent du renseignement russe, est condamné en juin à 18 ans de camp pour espionnage au profit de Washington. Il avait donné à la CIA des renseignements sur les activités des services secrets russes à l'étranger.

2004

Russie: Igor Soutiaguine, un chercheur russe, accusé d'espionnage au profit des États-Unis, est condamné en avril à 15 ans de camp pour avoir transmis des informations sur le système de défense nucléaire russe.

2010 États-Unis: Guennadi Sipatchev est condamné en mai à 4 ans de prison pour avoir donné au département américain de la Défense des cartes pour permettre aux États-Unis de diriger leurs missiles de croisière contre des objectifs militaires en Russie.