Source ID:; App Source:

Les cas se multiplient dans le monde

La grippe porcine qui frappe le Mexique devient mondiale. Les cas soupçonnés ou... (Photo AFP)

Agrandir

Photo AFP

La grippe porcine qui frappe le Mexique devient mondiale. Les cas soupçonnés ou avérés de la maladie se sont multipliés en Amérique, en Europe, même en Océanie, hier, tandis que l'Organisation mondiale de la santé (OMS) lançait une autre sévère mise en garde aux gouvernements.

Le virus qui est soupçonné d'avoir tué jusqu'à 86 personnes au Mexique pourrait muter, a prévenu l'OMS, hier, une situation qui pourrait entraîner des risques importants pour la santé humaine.

 

«Quand les virus évoluent, il est clair qu'ils peuvent devenir beaucoup plus dangereux pour la population», a indiqué le directeur général de l'organisme, Keiji Fukuda.

L'avertissement est survenu 24 heures après que l'OMS eut affirmé que la grippe porcine pourrait devenir une pandémie. M. Fukuda a appelé les gouvernements à «intensifier la surveillance de tous les cas inhabituels de maladie ressemblant à une grippe ou à une grave pneumonie».

Pendant ce temps à Mexico, foyer de la maladie, le président Felipe Calderon a lancé hier un appel au calme et au respect. Le gouvernement a adopté un décret qui pourrait bientôt permettre au ministère de la Santé d'adopter des mesures exceptionnelles pour isoler des patients.

Les lieux publics de la capitale restent déserts. Des militaires continent de distribuer des masques à la population. Les écoles resteront fermées jusqu'au 6 mai. Même le sport national, le soccer, est touché par la crise. Les clubs America et Tecos ont disputé un match dans l'imposant stade Aztèque - 105 000 places - devant des sièges vides.

Les derniers bilans attribuent jusqu'à 86 morts à la maladie, qui a contaminé près de 1400 personnes dans le pays.

Aux États-Unis, les autorités ont confirmé neuf nouveaux cas de grippe porcine, hier, portant le total des personnes atteintes à 20. Même si personne n'a été sérieusement incommodé par la maladie, le gouvernement a décrété l'état «d'urgence sanitaire», une mesure administrative qui permettra de débloquer des fonds rapidement si la situation dégénère.

La crainte d'une pandémie gagne aussi l'Europe. On compte sept cas «possibles» dans différentes régions de l'Espagne. En France, trois des quatre cas «suspects» recensés la veille se sont avérés négatifs, hier, tout comme celui d'un agent de bord de la compagnie aérienne British Airways, qui a reçu son congé de l'hôpital.

En Nouvelle-Zélande, 13 adolescents qui ont séjourné pendant trois semaines au Mexique sont «probablement» atteints de la grippe porcine, a affirmé hier le ministre de la Santé. Ils font partie d'un groupe de 25 étudiants qui avait été placé en quarantaine samedi.

En Australie, deux personnes ont été hospitalisées après avoir développé des symptômes de la grippe. Elles seront soumises à des tests avant de déterminer si elles sont porteuses de la maladie.

Des personnes présentant les symptômes de la grippe ont enfin été recensées en Israël, en Colombie et au Brésil.

Avec l'AFP, AP, New York Times

 




la boite: 1600127:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer