Le président américain Barack Obama va s'efforcer de forger un consensus entre républicains et démocrates pour faire adopter la loi sur l'énergie et le climat, a indiqué dimanche le secrétaire général de la Maison-Blanche, Rahm Emanuel.

AGENCE FRANCE-PRESSE

Il est toutefois resté flou sur le fait de savoir si M. Obama était disposé à accepter un texte ne contenant pas la création controversée d'un marché de droits d'émissions de CO2, dit «cap and trade», pénalisant les pollueurs et encourageant le développement des énergies propres.

Le président Obama «s'efforce de trouver un consensus en travaillant avec les membres des deux parties et la bonne nouvelle nouvelle (...) c'est qu'il y a des républicains avec un ensemble d'idées», a dit M. Emanuel dans une interview à la chaîne ABC.

Il a cité les sénateurs républicains Dick Lugar, qui a présenté en mars un projet de loi sur l'énergie et le climat sans «cap and trade», et Lamar Alexander, qui pourrait peut-être soutenir un tel mécanisme.

Côté démocrate, le sénateur John Kerry et son collègue indépendant Joe Lieberman ont dévoilé en mai un projet de loi visant à réduire les émissions de gaz à effet de serre des Etats-Unis de 17% d'ici à 2020 sur le niveau de 2005 grâce notamment à un marché de droits d'émission similaire à celui en vigueur dans l'Union européenne.

«Toutes ces idées seront sur la table pour essayer d'élaborer ce consensus et en fin de compte élaborer une politique énergétique faisant prendre à l'Amérique une autre direction», a poursuivi le secrétaire général de la présidence, rappelant la tenue d'une réunion sur ce sujet mercredi à la Maison Blanche avec des sénateurs des deux partis.