Source ID:; App Source:

C't'ivident, Hein?

Selon Hugo Dumas, l'évènement télévisuel de l'année a... (Photo: fournie par Radio-Canada)

Agrandir

Selon Hugo Dumas, l'évènement télévisuel de l'année a été le passage de Julie Couillard, sur le plateau de Tout le monde en parle. Sur la photo, l'animateur Guy A. Le page

Photo: fournie par Radio-Canada

L'événement télévisuel de l'année? Ben voyons, c't'ivident: il s'agit du passage ultramédiatisé de la Mata-Hari du 450, Julie Couillard, sur le plateau de Tout le monde en parle.

Oui, le jeu en a valu le chapeau: la tombeuse et ex-copine de Maxime Bernier a procuré à Guy A. Lepage une grosse victoire aux dépens de la démone Julie Snyder, qui déliait les cordons de la bourse du Banquier.

 

Plusieurs histoires croustillantes ont encore fourmillé derrière les décors de notre télé. Rappelez-vous de la fausse vraie histoire des Lavigueur. Puis, citron de citron, comment oublier le «Virginiegate», c'est-à-dire la disparition éclair de Chantal Fontaine du téléroman quotidien de Fabienne Larouche?

L'année 2008 a aussi incarné la faillite de TQS, son sauvetage par Remstar, puis le naufrage de sa programmation de transition (Monsieur Showbiz, quelqu'un?). Chantal Lacroix a changé de réseau et de couleur de cheveux. Merci, Garnier Nutrisse Cream!

Côté nouvelles, LCN a repêché Jean-Luc Mongrain. Excellente acquisition. Chez Radio-Canada, après deux autres soirées électorales, Bernard Derome a refilé son fauteuil de chef d'antenne à Céline Galipeau.

Parlant de Céline, Dion cette fois, elle a électrisé les plaines d'Abraham, en emmenant ses fans un peu plus haut, un peu plus loin. Les cris et sifflements de son hommage à l'ADISQ bourdonnent encore dans nos oreilles.

Toujours au rayon 2008, difficile de passer sous silence le départ de Super Mario Clément de Radio-Canada, le désopilant gala des Aurore d'Infoman, les révélations-chocs des salaires de tous les staracadémiciens de TVA, l'exil de Nathalie Simard à Punta Cana et la montée spectaculaire de RDS dans les sondages BBM.

Du côté des déceptions pataugent, pêle-mêle, Les soeurs Elliot 2, Les boys et Les étoiles filantes (super réalisation, intrigues rasoir). Dans la catégorie «on n'est pas certain», voici Roxy, dont la cote d'amour exploserait avec des personnages secondaires un peu moins simplets et grossiers.

 

J'AI

Lévité avec Les Parent, la comédie coup de coeur de la saison. Rafraîchissant.

Évité Grosse vie, le flop de l'automne. Déprimant.

Fui toute la programmation du Mouton noir. Désolant.

Adoré les pastiches de Marc Labrèche à 3600 secondes d'extase. Délirant.

Renoué avec C.A. et Les hauts et les bas de Sophie Paquin. Tourbillonnant.

Flanché, bienmalgrémoi, pour Occupation double 5. Prenant.

Envoyé Les auditions de Star Académie en punition dans le coin. Décevant.

Aimé le gala des Gémeaux de Véro. Électrisant.

Suivi avec grand intérêt Les Lavigueur. Chavirant.

Dit au revoir à deux chouchous, Nos étés et Rumeurs. Attristant.

 




Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer