Le documentariste québécois Sylvain L'Espérance a remporté aujourd'hui le Grand Prix de la compétition internationale du 28e festival DOK.fest de Munich pour son long métrage Sur le rivage du monde.

André Duchesne LA PRESSE

Le film s'intéresse au sort de réfugiés africains stoppés à Bamako au Mali, parfois depuis des années, dans leur quête d'aller trouver une vie meilleure en Europe.

Au sujet du film de M. L'Espérance, le jury a déclaré: «Un film puissant qui explore l'un des plus grands enjeux de notre époque: celui de l'immigration illégale. Le cinéaste a réussi à tisser avec ses protagonistes une relation basée sur le respect, l'intimité et la sincérité. Grâce à un remarquable travail à la caméra, un sens aigu du rythme et un véritable talent pour les entrevues, le réalisateur fait ressortir la dignité de chacun.»

Sur le rivage du monde constituait le troisième film d'une série que M. L'Espérance consacrait au Mali. Ses deux premiers opus, Un fleuve humain et Intérieurs du delta, portaient sur des nomades libres de se déplacer dans le pays alors qu'avec Sur le rivage du monde, il était question de migrants coincés et tolérés à Bamako.

Le jury a par ailleurs accordé son prix spécial au documentaire belge Un été avec Anton. Dix films étaient inscrits à la compétition internationale.

Sur le rivage du monde est une oeuvre produite par Les Films du Tricycle et distribuée par FunFilm.