(Los Angeles) Les Bad Boys, leurs cascades et explosions spectaculaires conservent la tête du box-office nord-américain, selon les estimations publiées dimanche par la société spécialisée Exhibitor Relations.

Agence France-Presse

Bad Boys for Life, troisième opus de la célèbre saga policière, a encaissé 34 millions de dollars de vendredi à dimanche au Canada et aux États-Unis, grâce à une recette apparemment indémodable : vannes bien senties entre les deux compères Will Smith et Martin Lawrence.

À l’inverse de ses deux grands frères Bad Boys (1995) et Bad Boys 2, tous deux réalisés par Michael Bay, cette suite est l’œuvre des Belges Adil El Arbi et Bilall Fallah.

Le film devance au classement le spectaculaire-et émouvant-film de guerre de Sam Mendes 1917, l’un des favoris pour les Oscars avec dix nominations. Pour sa cinquième semaine, il a récolté 15,8 millions.

Un remake complète le podium : Dolittle, l’histoire de ce docteur capable de communiquer avec les animaux. Après Rex Harrison dans la version de 1967 et Eddie Murphy dans celle, plus connue, de 1998, c’est cette fois Robert Downey Jr. qui incarne le bon docteur.

Réalisé par Stephen Gaghan, cette nouvelle version a amassé 12,5 millions de dollars pour sa deuxième semaine d’exploitation.

Derrière le trio de tête, on retrouve The Gentlemen, avec 11 millions pour sa sortie, et Jumanji : Next Level, avec 7,9 millions de dollars.

Voici le reste du Top 10 :

6. The Turning : 7,3 millions de dollars

7. Star Wars : The Rise of Skywalker : 5,2 millions de dollars

8. Little Women : 4,7 millions

9. Just Mercy : 4,1 millions 

10. Knives Out : 3,7 millions