Le PDG du groupe allemand Daimler pense qu'il y a des leçons à tirer de la débâcle du 737 MAX 8 de Boeing pour quiconque souhaite précipiter la mise en marché des premières voitures autonomes. Les défaillances ayant mené à l'écrasement de deux avions de cette gamme au cours des dernières semaines renforceront les craintes des consommateurs à l'égard des technologies autonomes, croit-il.

ALAIN MCKENNA LA PRESSE

Prenant le micro à l'occasion d'un Forum de développement économique qui avait lieu à Pékin, à la fin de mars, Dieter Zetsche a rappelé qu'une majorité d'automobilistes estiment plus dangereuses les voitures qui se conduisent d'elles-mêmes, plutôt que les voitures à conduite normale.

« La dimension psychologique est très importante. Si vous regardez ce qui se passe avec Boeing [plusieurs voyageurs ayant refusé de monter à bord d'un 737 MAX 8 dans les jours ayant suivi les deux accidents], vous pouvez imaginer ce qui se passera quand un tel système automobile sera impliqué dans un incident », a-t-il déclaré.