Qu'ont en commun la Fiat 500 de 900 kg et la Bugatti Veyron de 1900 kg? Toutes deux doivent perdre du poids. La quête de la légèreté incite les constructeurs à remplacer le verre par du plastique transparent, comme le polycarbonate.

Denis Arcand LA PRESSE

C'est deux fois moins lourd, ça résiste mieux aux impacts, mais c'est deux fois plus cher. Dans les voitures de luxe, où le coût n'a pas la même importance, les ingénieurs s'amusent. Ainsi, quand Volkswagen cherchait un toit en plastique pour son cabriolet targa Bugatti Veyron Grand Sport Vitesse, le sous-traitant Bayer MaterialScience a conçu un toit parfaitement transparent en polycarbonate pur - et la facture n'a sûrement fait sourciller personne chez VW.

Par contre, quand le fournisseur Sabic Innovative Plastics a remporté le contrat de la lunette arrière de la Fiat 500 2014, il avait dû trouver des solutions ingénieuses pour réduire le coût total. La lunette arrière est plus chère que si elle était en vitre, mais Sabic l'a proposée dans un module incluant aussi le déflecteur d'air, fait d'un plastique bien plus abordable.

La lunette, son cadrage et le déflecteur sont moulés en une seule pièce, ce qui réduit le coût total et simplifie le travail d'assemblage chez Fiat.