Soucieux de maintenir sa réputation dans les segments des VUS et des pickups, Ford lance une nouvelle génération d'Explorer tandis que Lincoln remet en circulation l'Aviator.

ÉRIC LEFRANÇOIS LA PRESSE

FORD : UNE REFONTE ATTENDUE

La commercialisation ne débutera qu'à l'automne, mais, déjà, les visiteurs montréalais pourront découvrir en avant-première canadienne le nouvel Explorer.

Revu de fond en comble, cet utilitaire repose sur une nouvelle architecture typée propulsion (roues arrière motrices) plus rigide, plus légère et aussi plus robuste puisqu'elle lui permet de tracter, en fin de compte, quelque 300 kg de plus que la génération antérieure. La motorisation de base aussi s'améliore : le 2,3-litres turbocompressé (300 ch, selon les premières estimations) auquel s'arrime exclusivement une boîte à 10 rapports peut tracter 1000 kg de plus qu'autrefois. Un moteur V6 de 3 L suralimenté figure également au catalogue et, selon les motoristes, produira 365 ch et 380 lb-pi de couple... pour peu que de l'essence super baigne dans son réservoir. Par ailleurs, Ford affirme avoir amélioré les prestations hors route de cette nouvelle génération en créant un dispositif permettant de paramétrer le rouage intégral (de série au Canada) en fonction des conditions du terrain.

Habillé d'une carrosserie empreinte de sobriété, le nouvel Explorer promet plus d'espace aux occupants et à leurs bagages.

Les trois rangées de sièges procurent un meilleur dégagement qu'auparavant, tandis que le coffre avale une plus grande capacité de bagages. La présentation intérieure, entièrement réaménagée, comporte un écran central tactile de 10,1 po.

Un pavé qui permet de recharger son téléphone portable, un point d'accès à l'internet et une pléiade de prises USB et USB type C complètent les caractéristiques nouvelles qui agrémentent la vie à bord.

Au chapitre de la sécurité, l'Explorer 2020 fait le plein de nouveautés. Une aide au stationnement plus performante et un régulateur de vitesse intelligent capable de « lire » les panneaux de vitesse s'ajoutent à l'arsenal Co-Pilot 360 conçu par Ford et qui compte notamment un avertisseur actif de changements de voie, des capteurs d'angles morts et une caméra de recul « autonettoyante ».

Ford - Marque américaine

Fondation de la marque : 1903

Membre du groupe Ford

Garanties

Base : 3 ans ou 60 000 km

Motopropulseur : 5 ans ou 100 000 km

Corrosion : 5 ans (kilométrage illimité)

Quoi de neuf ?

Nouveautés cette année : Explorer et Ranger

Modèles disparus dans la dernière année : C-Max, Focus

Modèle attendu dans la prochaine année : Bronco

LINCOLN : COMME UN AVION SANS AILE

Après des années d'errance, Lincoln adopte une direction claire et se donne des objectifs précis. Consciente que les consommateurs n'ont d'yeux que pour les utilitaires, la marque de prestige de Ford veille à répondre à la demande avec le retour de l'Aviator au catalogue.

Ce véhicule présenté en avant-première canadienne proposera, au choix, deux groupes propulseurs : l'un à l'essence, l'autre en mode hybride rechargeable. Ce dernier représente une première pour Lincoln (la MKZ ne peut avoir un fil à la roue) qui amalgame ici un moteur électrique à un V6 de 3 L suralimenté.

Lincoln Aviator. Photo Lincoln

Selon les motoristes, ce groupe propulseur devrait produire approximativement 450 ch et 600 lb-pi de couple. Quant à la version à essence, les premières estimations font état de 400 ch et 400 lb-pi de couple. Ces deux mécaniques épousent une transmission automatique à 10 rapports, laquelle entraîne les quatre roues.

Avec une telle puissance disponible, l'Aviator se destine aux amateurs de conduite. À cet égard, la marque américaine inaugure un dispositif qui permet de configurer le véhicule en fonction de son utilisation.

À la base, cinq programmes se trouvent à la portée des doigts pour paramétrer le véhicule. Les acheteurs de la version hybride disposeront de deux programmes supplémentaires visant à préserver l'énergie de la batterie ou encore à intimer au moteur à essence de se taire.

L'aspect le plus intéressant de ce véhicule, pour un automobiliste montréalais surtout, touche la suspension active de ce véhicule capable de détecter les nids-de-poule ou les déformations de la chaussée. Une caméra dissimulée dans la partie avant du véhicule permet en effet de balayer l'horizon et d'instruire les éléments suspenseurs de s'assouplir.

Lincoln - Marque américaine

Fondation de la marque : 1921

Membre du groupe Ford

Garanties

Base : 4 ans ou 80 000 km

Motopropulseur : 6 ans ou 110 000 km

Corrosion : 5 ans (kilométrage illimité)

Quoi de neuf ?

Nouveautés cette année : Aviator et Nautilus

Modèle disparu dans la dernière année : aucun

Modèle attendu dans la prochaine année : aucun