La Chevrolet Bolt tout électrique a été nommée ce matin Voiture verte de l'année au Salon de l'auto de Los Angeles, qui s'appelle maintenant Automobilté L.A. Ce titre --un des plus prestigieux prix remis à ce salon de l'auto-- est donné chaque année par le magazine Green Car Journal.

Denis Arcand LA PRESSE

Le comité de sélection a choisi la Bolt en raison de son autonomie de 383 km, de son design et de sa connectivité.

La Bolt, dont le lancement est imminent dans quelques régions des États-Unis, sera la voiture grand public ayant le plus long rayon d'action. (Cette distinction appartient pour l'instant à la Renault Zoé, avec 300 km.)

C'est une deuxième consécration d'affiliée pour General Motors. La Chevrolet Bolt avait été nommée Voiture de l'année 2015.

AP

Un mini-VUS Ford et un gros VUS Alfa Roméo

Ford brave l'obsession traditionnelle nord-américaine pour les grosses bagnoles et les pick-ups en lançant l'EcoSport, un mini-VUS conçu sur le châssis européen de Ford Fiesta.

L'EcoSport n'a pas été très populaire en Europe mais a des chiffres décents en Amérique du Sud et en Asie. Son 3-cl. de 1 litre a été conçu par Ford-Royaume-Uni.

Ford pense qu'il peut en vendre ici aux jeunes, sans doute, et ça ne fera pas de tort à sa moyenne de consommation d'essence. 

Fiat-Chrysler a aussi dévoilé son VUS compact haut de gamme Stelvio 2018, nommé en l'honneur du col de Stelvio, une des plus belles routes en lacets au monde (75 virages en épingle sur un peu plus de 20 km, jusqu'au col le plus haut d'Italie à 2758 m), affirme le constructeur.

Il y aura une livrée plus luxeuse Ti et la marque veut concurrencer les Audi Q5, BMW X3 et X4, Jaguar F-PACE et Mercedes-Benz GLC. Ce sera un véhicule à rouage intégral pouvant atteindre 232 km/h grâce à son 4-cyl. de 2 L et de 280 ch. harnaché par une boîte 8-vitesses. 

La version haute performance Quadrifolio sera mue par un V6 biturbo de 2,9 litres de 505 ch. et pourra atteindre 285 km/h.

Le Ford Ecosport. Photo: AP

L'Alfa Romeo Stelvio. Photo: AFP

Une Volks verte et un gros Volks

Volkswagen poursuit sa rédemption verte avec la présentation de la e-Golf, une tout électrique prémonitoire d'une prochaine génération de voitures sans essence --et surtout sans diesel-- qui auront une meilleure autonomie que les 200 km de cette Golf électrique qui sera lancée l'an prochain en Amérique du Nord.

Elle est déjà en vente en Europe.

Du côté des véhicules moins verts, Volks a aussi présenté son gros VUS 7-places Atlas, qui ne sera pas lancé en Europe, mais qui ressemble à son cousin tchèque Skoda Kodiaq. Il y aura le système d'infodivertissement compatible Apple CarPlay et Android Auto et en option, la chaîne audio à 12 haut-parleurs Fender. Sous le capot, on trouvera un 4-cyl. de 2 L de 238 ch. ou en option un V6 de 3,6 L de 280 ch. L'Atlas est attendu en Amérique du Nord vers juin 2017.

Mazda a présenté son bolide de course RT24-P qui sera aligné l'an prochain en Endurance dans la catégorie Daytona Prototype international (DPi) du Championnat IMSA WeatherTech SportsCar. Au fait, RT24-P est une abbréviation tronquée de « Road to Daytona 24 ». La bagnole sera propulsée par un 4-cylindres 2 litres de 600 ch. et sera suspendue sur des amortisseurs canadiens Multimatic.

Le Volkswagen Atlas. Photo: AP

La Mazda RT24-P DPi et son équipe de pilotes. Photo: AFP