Après des mois de préliminaires, Audi a dévoilé l'e-tron, son premier véhicule tout électrique de série. C'est le troisième VUS pur jus électrique lancé cette année, après le Jaguar I-Pace et le Mercedes-Benz EQC.

LA PRESSE

Quand il sera lancé l'an prochain, l'e-tron sera le second véhicule au monde muni de rétrocaméras à la place des miroirs extérieurs (après la Lexus ES il y a cinq jours, qui n'est pas encore disponible hors du Japon).

La batterie représente 28 % du poids total

Il est équipé d'une grosse batterie de 95 kWh pesant 700 kg (28 % du poids total du véhicule !) qui garantit une autonomie théorique d'environ 400 km selon le cycle européen (probablement un peu plus de 300 km en conditions réelles). 

De ce côté-ci de l'Atlantique, une borne domestique 240 V rechargera l'e-tron en 10 heures. Branché à une des bornes rapides 400 V du  du Circuit électrique, la recharge à 80 % sera accomplie en une demi-heure.

L'e-tron a un moteur sur chaque essieu (c'est un quattro), totalisant 300 kW, donc 408 chevaux, permettant le 0-100 km/h en 5,7 secondes jusqu'à une vitesse maximale de 200 km/h, promet Audi.

Pour ménager la batterie (ce gros tocson pèse 2940 kg), la plupart du temps l'e-tron sera propulsé seulement par les roues arrière. Le moteur avant sera automatiquement activé lorsque du glissement ou d'autres conditions routières perçues par l'ordinateur central le requerront.

Semi-autonome

L'Audi e-tron est décrit comme «semi-autonome» et la version la plus équipée comporte 6 caméras, 12 senseurs ultrasons, 5 radars et un lidar. Toute cette information numérisée est relayée à un ordinateur de bord qui gère une panoplie d'aide à la conduite y compris le freinage automatique d'urgence.

L'E-tron est manifestement fait avec les marchés nord-américains et chinois en tête : il fait 4,9 m de long, 1,94 m de large, et 1,62 m de haut et le coffre fait 660 litres (1600 litres si on rabat les dossiers des sièges arriére). Ces mensurations le placent entre le Q3 et le Q7 dans la gamme Audi.

Chez Audi, les designers sont tenus en laisse et l'Audi e-tron a immanquablement l'air d'un Audi. Mais on lui a dessiné un capot un peu plus aérodynamique et ajouté un becquet au dessus du hayon.

L'intérieur est high tech, avec deux écrans tactiles haute définition où presque toutes les commandes sont activées. On peut aussi donner ces commandes verbalement via la reconnaissance vocale Alexa, d'Amazon.

Le Virtual Cockpit Plus Audi, en option, comprend un troisième écran entièrement consacré au système électrique.

Suspension ajustable

La suspension ajustable sera standard avec une variation possible de 7,6 cm. À haute vitesse, la voiture s'abaissera automatiquement. En mode hors-route, la garde au sol gagnera automatiquement 5 cm.

Audi Canada n'a pas encore communiqué les prix canadiens, mais aux États-Unis, on paiera 74 800 $ US pour la livrée Premium Plus, 81 800 $ US pour la livrée Prestige et 86 700 $ US pour les 999 Audi e-tron Édition 1 commémorative qui ont été réservés pour nos voisins du Sud.

On peut quand même réserver son Audi e-tron sur le site d'Audi Canada avec un dépôt de 1000 $. Son lancement canadien aura lieu au printemps 2019.