(México) Si Alexander Albon espère renouveler son entente avec Red Bull pour 2020, il devra faire mieux que vendredi au Grand Prix de Formule 1 du Mexique.

Jim Vertuno Associated Press

Albon a inscrit plus de points de classement que son coéquipier Max Verstappen depuis la pause estivale, mais il est toujours sans entente en vue de la prochaine saison. Il s’est présenté à Mexico avec l’espoir de conclure rapidement une entente avec Red Bull, ce qui lui permettrait de finalement quitter le nid familial en Angleterre.

Mais comme de nombreux jeunes qui poussent un peu trop les limites, Albon a perdu le contrôle de sa monoplace et l’a expédiée contre un muret de sécurité pendant les essais libres vendredi, mettant ainsi un terme à sa journée de travail.

« Je suis sorti un peu trop large sur les vibreurs et j’ai perdu l’arrière de la voiture. Dès que tu perds le contrôle, tout part en vrille et c’était terminé, a-t-il confié. J’ai commis une erreur bête et j’en ai payé le prix. »

Ce n’est pas le genre de bourde qu’il doit commettre, surtout lorsque son avenir avec l’équipe autrichienne est en jeu.

Le directeur de Red Bull, Christian Horner, a déclaré que c’était à Albon de faire ses preuves pour 2020. Il n’a cependant pas voulu discuter de l’enjeu lorsqu’on lui a posé la question vendredi.

« Je crois qu’il fait du très bon boulot, a dit Horner. Il a impressionné toute l’équipe avec son attitude, son éthique de travail et son rendement jusqu’ici.

“Nous sommes dans une position favorable ici chez Red Bull, parce que nous dirigeons deux équipes et que nous ne sommes pas obligés de prendre une décision finale sur l’identité du coéquipier de Max avant la fin du calendrier, a expliqué Horner. Nous prendrons notre temps. »