Ceux qui ont l’habitude de conduire à la noirceur savent à quel point un simple coup d’œil au tableau de bord peut risquer de causer un accident. Un piéton, un vélo ou un animal est si vite arrivé...

Ces dernières années, les constructeurs automobiles ont usé d’ingéniosité pour maximiser l’éclairage des phares avant, histoire de réduire le stress de la conduite à la noirceur. Certains usagers de la route qui possèdent un véhicule haut de gamme peuvent déjà compter sur une technologie qui permet de projeter des informations utiles sur le pare-brise d’un véhicule pour faciliter la vue du conducteur.

Or, dans un avenir rapproché, une nouvelle technologie pourrait nous offrir des phares nouveau genre encore plus précieux pour la sécurité routière.

Cette technologie est testée par la division européenne de l’entreprise Ford et, si elle fonctionne, les conducteurs que nous sommes pourront circuler de soir et de nuit en pleine conscience de ce qui se trouve sur la route.

Bienvenue aux phares haute résolution

Je parle ici de phares haute résolution qui ont la capacité de projeter directement sur la chaussée tous les renseignements qui, normalement, demanderaient au conducteur de quitter la route des yeux pour aller chercher son information ailleurs.

Sur la chaussée, donc, le conducteur qui bénéficiera de cette technologie pourra voir s’afficher devant lui, en images ou en symboles, des indications de directions, des limites de vitesse, des informations météorologiques ou des renseignements sur l’état de la route.

Le conducteur verra par exemple un pictogramme annoncer qu’il approche d’un rond-point ; le symbole d’un virage pour indiquer que celui-ci approche, sinon un flocon de neige pour indiquer que la chaussée est glacée. Ou encore, il pourra voir s’afficher le chiffre 70 pour indiquer qu’il se trouve dans une zone de 70 km/h. Autant d’informations qui permettront au conducteur de garder ses yeux bien droits devant lui, fixés à sa voie de conduite.

Et même si la voiture est arrêtée, les phares haute résolution pourront donner d’autres indications précieuses. Ils pourront par exemple projeter les images d’un passage pour piétons qui, dans l’obscurité, ne se voit plus à l’aide des marquages routiers existants. Même chose pour les couloirs réservés aux vélos qui s’illumineront de manière à ce que les cyclistes soient bien éclairés et se retrouvent davantage en sécurité.

Les informations pourraient aller encore plus loin, car les tests en cours prévoient aussi que les phares puissent projeter au sol la largeur du véhicule. Cette information pourra être utile quand viendra le temps de se garer dans un espace restreint, ou pour savoir s’il est possible de passer avec ce véhicule sur une route plus étroite qu’à l’habitude.

Bref, autant d’indications qui permettront aux conducteurs de véhicules et aux autres usagers de la route de partager la voie de manière bien moins dangereuse.

Une nouvelle voie pour réduire les accidents

Des tests sur la conduite de soir et de nuit ont été réalisés en Europe et il appert qu’au Royaume-Uni, 40 % de toutes les collisions se produisent lorsque la noirceur est tombée, et ce, même si le soir et la nuit, beaucoup moins de véhicules circulent sur les routes qu’en plein jour.

Il ne faut pas s’en étonner si l’on considère que, dans un véhicule qui roule à 90 km/h, si un conducteur quitte la route des yeux pour jeter un simple coup d’œil à son écran, il ne verra plus la route sur une étendue de 10 mètres, minimum. Et sur ces 10 mètres, il peut rater un virage, un panneau très important ou un animal qui arrive soudainement.

Pour le moment, ces phares n’ont été installés sur aucun modèle de voiture et sont toujours à l’étape de tests réalisés dans des environnements contrôlés. À ce jour, on n’a donné aucune indication sur les intentions de Ford pour une production en série. Cela dit, il faut savoir que d’autres constructeurs vaquent aussi de leur côté à développer des phares similaires, notamment du côté de Mercedes et de Volkswagen, et pourraient arriver rapidement sur le marché.

Peu importe de quel constructeur ils proviendront, on peut dire qu’avec ces phares, les conducteurs, les piétons et les cyclistes s’en trouveront gagnants une fois la nuit tombée.

Cela dit, j’y vois également un dernier avantage à ne pas négliger non plus, celui de contribuer à vaincre la somnolence au volant en envoyant un affichage régulier qui se concrétisera en autant d’alertes à notre cerveau. La nuit, un clignement d’yeux qui s’étire en longueur est aussi si vite arrivé...

C’est Nœudvembre

Cette année marque la 9e édition de la campagne Nœudvembre au profit de Procure, le seul organisme au Québec qui se consacre entièrement à venir en aide aux hommes atteints du cancer de la prostate ainsi qu’à leurs familles. 

J’ai découvert l’organisme Procure grâce à mon ami Jean Pagé, qui a joué un rôle crucial pour rompre les tabous autour du cancer de la prostate. Bien plus que notre passion pour le sport, ce que je garde, ce sont les valeurs que Jean a personnifiées durant sa vie. Les valeurs de Procure, ce sont les valeurs de Jean. Son amour pour les êtres humains, sa compassion pour rassurer et trouver des solutions au défi qui se présentait dans sa vie personnelle, comme au travail, et son courage.

Je suis certain que vous êtes nombreux à vivre des histoires semblables à la mienne puisqu’au Québec seulement, 12 hommes par jour reçoivent le diagnostic de cette maladie. Le mois de novembre est le moment de soutenir la cause en commandant votre nœud papillon durant la campagne #NOEUDVEMBRE sur le site de Procure. Merci d’aider les hommes et les familles touchés par le cancer de la prostate.