(New York) Le loueur de voitures Hertz va commander 175 000 véhicules électriques à General Motors (GM) d’ici à 2027, de la petite Chevrolet Bolt à de futurs pick-up en passant par les camionnettes, afin d’étendre son offre d’automobiles sans émission de carbone.

Publié le 20 septembre
Agence France-Presse

Les premières livraisons, des BOLT EV et EUV déjà commercialisés par General Motors, doivent avoir lieu au premier trimestre 2023, indique un communiqué commun à Hertz et GM publié mardi.  

Les suivantes dépendront du rythme auquel GM accroît sa production de véhicules électriques. Le constructeur prévoit d’en fabriquer un million par an en Amérique du Nord d’ici à 2025.

Hertz pourra sélectionner parmi les marques Chevrolet, Buick, GMC ou Cadillac.

« Avec la gamme de véhicules, les technologies et l’autonomie que nous offrons, je suis convaincue que chaque expérience de location augmentera encore l’intérêt pour nos produits et stimulera la croissance de notre entreprise », a souligné Mary Barra, la patronne de GM, dans le communiqué.

Hertz, qui ambitionne d’avoir une flotte composée à un quart de véhicules électriques d’ici à fin 2024, a déjà passé des accords pour l’achat de 100 000 véhicules au groupe américain Tesla, et 65 000 autres à Polestar, filiale des constructeurs suédois Volvo et chinois Geely.

Parallèlement à son accord avec Hertz, GM a annoncé mardi avoir passé un partenariat avec l’association Environmental Defense Fund : il s’est engagé à ce qu’au moins la moitié de ses véhicules vendus en 2030 n’émettent pas d’émissions de carbone, et à réduire d’ici là de 60 % les émissions de gaz à effet de serre de ses véhicules à moteur thermique.  

L’objectif final est d’éliminer toute émission de gaz d’échappement sur les véhicules de passagers vendus par GM en 2035, a précisé Mme Barra.