L’idée est quand même intéressante. Avoir sa voiture blanche pour sillonner les routes de campagne le jour et la recouvrir de noir en un petit clic pour la sortie chic de fin de soirée. Tout cela en une fraction de seconde et en appuyant sur un simple bouton.

Publié le 3 août
Bertrand Godin
Bertrand Godin Collaboration spéciale

C’est BMW qui le propose. Cette dernière innovation se retrouve sur une toute nouvelle voiture électrique de la firme allemande, un modèle de véhicule utilitaire sport baptisé BMW iX Flow. Que ceux et celles qui aiment la variété et qui sont du genre à toujours osciller entre deux options retiennent ce nom. Ils n’auront plus à choisir entre un véhicule blanc et un véhicule noir. Au contraire, ils auront plutôt l’impression d’avoir deux voitures pour le prix d’une, grâce à un simple petit bouton.

Pure question d’électrophorétique…

Le nom n’est pas usuel, mais il pourrait devenir populaire au cours des années à venir. L’électrophorétique est cette technologie qui permet à la voiture de passer du blanc au noir à l’aide d’une enveloppe d’encre électronique, une espèce de film autocollant fait de millions de microcapsules de la taille d’un cheveu.

En fait, il s’agit de la même technologie qui est utilisée pour certaines liseuses. Sauf qu’ici, on parle de carrosserie, d’un habillage de voiture ultramoderne qui passe par l’intensité du courant.

Les capsules contiennent des pigments blancs chargés négativement, et elles ont des pigments noirs chargés positivement. Ainsi donc, lorsqu’elle est stimulée par des signaux électriques, l’enveloppe se recouvrira de blanc ou de noir, selon la charge. Il fallait y penser.

On pourrait croire que tout cela n’est qu’une pure question d’esthétisme, mais non. Il y a tout de même un autre avantage à cette technologie, promet le constructeur, et il n’est pas banal puisqu’on parle ici d’économie d’énergie. La fonction permettrait en effet d’accroître l’autonomie des véhicules électriques. C’est que la carrosserie blanche de la voiture, qui reflète beaucoup de lumière, pourra être utile en été pour contrer les périodes de forte chaleur, tout en permettant de réduire l’utilisation de la climatisation. À l’inverse, lorsque la température sera à la baisse, le conducteur pourra opter pour la carrosserie noire, qui permettra de garder la chaleur et de réduire l’utilisation du chauffage.

  • Le véhicule utilitaire sport BMW iX Flow est capable de faire passer son revêtement du blanc au noir à l’aide d’une enveloppe d’encre électronique.

    PHOTO TOM KIRKPATRICK, FOURNIE PAR BMW

    Le véhicule utilitaire sport BMW iX Flow est capable de faire passer son revêtement du blanc au noir à l’aide d’une enveloppe d’encre électronique.

  • Le véhicule utilitaire sport BMW iX Flow est capable de faire passer son revêtement du blanc au noir à l’aide d’une enveloppe d’encre électronique.

    PHOTO TOM KIRKPATRICK, FOURNIE PAR BMW

    Le véhicule utilitaire sport BMW iX Flow est capable de faire passer son revêtement du blanc au noir à l’aide d’une enveloppe d’encre électronique.

  • Le véhicule utilitaire sport BMW iX Flow est capable de faire passer son revêtement du blanc au noir à l’aide d’une enveloppe d’encre électronique.

    PHOTO TOM KIRKPATRICK, FOURNIE PAR BMW

    Le véhicule utilitaire sport BMW iX Flow est capable de faire passer son revêtement du blanc au noir à l’aide d’une enveloppe d’encre électronique.

  • Le véhicule utilitaire sport BMW iX Flow est capable de faire passer son revêtement du blanc au noir à l’aide d’une enveloppe d’encre électronique.

    PHOTO TOM KIRKPATRICK, FOURNIE PAR BMW

    Le véhicule utilitaire sport BMW iX Flow est capable de faire passer son revêtement du blanc au noir à l’aide d’une enveloppe d’encre électronique.

1/4
  •  
  •  
  •  
  •  

Tant qu’à pousser la machine

La technologie a créé son effet lorsqu’elle a été présentée à Las Vegas en janvier 2022. Or, le constructeur automobile en a rajouté une autre couche en mai dernier. Cette fois, BMW a présenté la technologie en version améliorée, en annonçant que les experts étudient désormais la possibilité de changer la couleur du véhicule à partir d’une simple commande du cerveau du conducteur.

Des chercheurs sont à pied d’œuvre pour parfaire ce concept. Il s’agit ici d’une nanotechnologie qu’ils ont déjà expérimentée en connectant la voiture et ses millions de microcapsules au cerveau des participants à l’aide d’un appareil capable d’enregistrer l’activité cérébrale, un électro-encéphalographe. Résultat, plus l’activité cérébrale est grande et plus la voiture gagne en couleur. Et si le cerveau ne génère que peu d’action ? La voiture reprend alors sa couleur initiale.

Ultimement, les tests permettent de croire qu’un jour, la fonction pourrait carrément donner l’occasion aux gens de changer la couleur de leur voiture par leur simple pensée. Fou de même. Quoique pas si fou non plus, si on y pense bien, car la sécurité pourrait en être augmentée. Et quand on parle de sécurité, me voilà particulièrement interpellé.

Explication. D’un point de vue sécuritaire, il appert que cette technologie pourrait sauver des vies. Imaginez un conducteur qui, fatigué par sa journée de travail, voit son activité cérébrale ralentir ou, pire, il est sur le point de s’assoupir. Vous me voyez venir… Le changement de couleur de sa voiture pourrait détecter le ralentissement cérébral et, du coup, alerter les autres usagers de la route du fait que ce conducteur présente une certaine fatigue au volant, ou qu’il n’est pas au summum de sa forme, disons.

Nuances, nuances

Pour le moment, la technologie de la firme allemande est limitée du côté des couleurs. Jusqu’à ce jour, on ne peut jouer que sur le blanc, le gris et le noir. Or, vous imaginez bien qu’on travaille fort actuellement pour pouvoir proposer des couleurs plus vives et plus attrayantes.

PHOTO TOM KIRKPATRICK, FOURNIE PAR BMW

BMW iX Flow

J’en entends penser plus d’un ou plus d’une… Gadget, que tout cela ! Futile ! Vrai. Mais avouons que même si cette innovation de voiture caméléon n’est pas des plus nécessaires, elle risque fort de séduire les maniaques de technologies innovantes, et il y en a quand même beaucoup. Sans compter qu’elle pourrait aussi attirer les consommateurs enthousiastes à l’idée de concevoir leur véhicule de manière personnalisée.

Pour certains, voilà une technologie qui pourrait même influencer leur manière de choisir une voiture. Non ? Personnellement, je parierais bien un petit deux là-dessus…