(Palm Springs, Californie) Adapter une machine tout-terrain pour rouler sur circuit semble a priori illogique, loufoque et même contreproductif. Jusqu’à ce qu’on fasse l’essai de la chose.

Publié le 18 janvier
Bertrand Gahel Collaboration spéciale

Un tout-terrain pour le circuit ?

PHOTO MIKE LEVIN-DAVID SCHELSKE, COLLABORATION SPÉCIALE

Ducati propose une version pistarde de sa Multistrada nommée Pikes Peak.

Qu’une bécane ou une bagnole soit offerte dans une version capable de rouler sur circuit est une chose. Mais qu’on fasse subir le même traitement à un véhicule de type tout-terrain tombe dans le domaine du biscornu. Mais pourquoi, au juste, voudrait-on amener une Jeep sur piste ? Bien que de tels VUS existent du côté automobile, chez les motos, un équivalent s’avère presque impossible à trouver. Presque. En effet, et sans que la raison semble claire au premier abord, Ducati propose une version pistarde de sa Multistrada nommée Pikes Peak. Il s’agit de la seule aventurière — les VUS des deux-roues – du genre sur le marché.

Origine accidentelle

PHOTO MIKE LEVIN-DAVID SCHELSKE, COLLABORATION SPÉCIALE

Le modèle est né des besoins d’une petite équipe qui souhaitait participer à la célèbre course à l’ascension du mont Pikes Peak, au Colorado.

Personne, chez Ducati, n’a eu l’idée de concevoir une version Pikes Peak de la Multistrada. L'origine du modèle est plutôt naturelle, puisqu’il est né des besoins d’une petite équipe qui souhaitait participer à la célèbre course à l’ascension du mont Pikes Peak, au Colorado. Le tracé étant, à l’époque, partiellement asphalté, un concessionnaire Ducati a demandé à la marque de le soutenir en fournissant d’abord une Hypermotard, puis une Multistrada, deux modèles routiers capables de rouler sur les sections non asphaltées du tracé. Quelques championnats plus tard, dont la majorité avec la Multistrada, Ducati commémorera l’aventure en créant une édition spéciale Pikes Peak.

Désormais bien plus qu’une édition commémorative

PHOTO FOURNIE PAR DUCATI

Le diamètre des roues passe de 19 à 17 po à l’avant.

La Multistrada Pikes Peak a longtemps été très similaire à la version haut de gamme de la famille, la S, mais pour la première fois en 2022, Ducati en fait un modèle à part entière. La nouvelle Multistrada V4 Pikes Peak se voit ainsi équipée de roues allégées dont le diamètre passe de 19 à 17 po à l’avant, de pneus à gomme tendre, d’un cadre ayant sa propre géométrie, d’un bras oscillant monobranche, d’une ergonomie plus sportive et d’un silencieux signé Akrapovič. Enfin, les suspensions semi-actives Öhlins, le système de freinage avant et le mode de conduite « RACE » de l’hypersportive de la marque, la Panigale V4S, sont également repris.

Une aventurière particulière

PHOTO MIKE LEVIN-DAVID SCHELSKE, COLLABORATION SPÉCIALE

Sur la route, la petite roue avant de 17 po et les pneus sportifs rendent la direction encore plus légère qu’elle ne l’est habituellement.

Malgré des différences techniques quand même assez nombreuses, en s’installant aux commandes de la Multistrada V4 Pikes Peak, on ne note que des nuances par rapport à la version normale de l’aventurière, notamment sur le plan de l’ergonomie. Sur la route, la petite roue avant de 17 po et les pneus sportifs rendent la direction encore plus légère qu’elle ne l’est habituellement, mais le reste du comportement demeure semblable. Du moins, jusqu’à ce qu’on arrive sur le type de terrain pour lequel elle a été conçue, c’est-à-dire les routes en tirebouchon sans fin qu’offrent montagnes et canyons. Là, malgré sa silhouette d’aventurière, la Multistrada se métamorphose en sportive.

Du vrai sport

PHOTO MIKE LEVIN-DAVID SCHELSKE, COLLABORATION SPÉCIALE

La Ducati se laisse non seulement piloter avec facilité, mais aussi avec un surprenant plaisir sur une route sinueuse.

Pilotée rapidement dans un tel environnement, la Ducati ne se comporte pas exactement comme une sportive, mais elle offre un comportement authentiquement sportif. Il s’agit d’une distinction extrêmement importante qui définit la Multistrada V4 Pikes Peak. Bien qu’elle soit plus lourde et plus haute qu’une sportive pure, grâce à la solidité de l’ensemble, à la précision du châssis, au puissant freinage et à l’excellent travail des suspensions (qu’on peut ajuster de souple à ferme en pressant quelques boutons), la Ducati se laisse non seulement piloter avec facilité, mais aussi avec un surprenant plaisir sur une route sinueuse, et ce, même si le revêtement est imparfait.

Un bijou de moteur

PHOTO MIKE LEVIN-DAVID SCHELSKE, COLLABORATION SPÉCIALE

Le V4 Granturismo de la Multistrada émet une glorieuse sonorité et offre des performances de haut niveau.

Il serait difficile de parler avec crédibilité de comportement sportif sans une mécanique appropriée, ce qu’est tout à fait le V4 Granturismo de la Multistrada avec ses 170 ch. Non seulement il émet une glorieuse sonorité et offre des performances de haut niveau, mais il se distingue aussi en se montrant remarquablement docile au quotidien, entre autres, grâce à sa capacité à produire un couple généreux et de fortes accélérations sans avoir recours à des régimes très élevés — il entre dans sa zone rouge à 10 000 tr/min, ce qui est relativement bas. Même lorsqu’il est sollicité à son maximum, les diverses aides à la conduite maîtrisent le tout.

Conclusion

PHOTO FOURNIE PAR DUCATI

La Ducati Multistrada V4 Pikes Peak 2022 est une authentique sportive, mais qui s’avère confortable.

La Multistrada V4 Pikes Peak reprend un peu la formule des rapides brutes que sont les Jeep Grand Cherokee Trackhawk et autres Mercedes-Benz GLE AMG. Comme pour ces VUS, l’idée même de la Ducati semble, initialement, aller contre le grain. On découvre néanmoins en elle une monture offrant tout le confort et le côté pratique de la Multistrada V4 aventurière jumelés à un comportement réellement sportif. En fait, peut-être que la décrire dans l’autre sens serait plus juste : il s’agit d’une authentique sportive, mais qui s’avère confortable et sur laquelle on peut installer des valises pour voyager en duo. Ce qui n’a absolument rien d’insensé, bien au contraire.

Fiche technique

Marque : Ducati
Modèle : Multistrada V4 Pikes Peak
Prix : 32 695 $
Garantie : 2 ans/kilométrage illimité
Moteur : quatre-cylindres en V de 1158 cc refroidi par liquide
Transmission : 6 rapports, entraînement final par chaîne
Poids à sec : 214 kg
Frein avant : 2 disques avec étriers à 4 pistons et ABS
Frein arrière : 1 disque avec étrier à 2 pistons et ABS
Pneu avant : 120/70 ZR17
Pneu arrière : 190/55 ZR17

Les frais de transport et d’hébergement ont été payés par Ducati.

Bertrand Gahel est l’auteur du Guide de la moto.