L’année semble vouloir se terminer comme elle s’est amorcée pour les concessionnaires qui souffrent encore et toujours d’une pénurie de stocks. Toujours victime de la faiblesse de production sans précédent de semi-conducteurs, la production d’automobiles n’arrive pas à satisfaire à la demande.

Publié le 6 déc. 2021
Charles René
Charles René La Presse

D’après les données amassées pour la firme DesRosiers Automotive, le mois de novembre s’est clos avec des ventes totales au Canada de 110 448 véhicules. C’est une baisse de 13,9 % comparativement à la même période l’année dernière. DesRosiers précise que des constructeurs sont plus durement touchés que d’autres par la faiblesse de leur production, un contexte qui devrait perdurer jusqu’à ce que la chaîne d’approvisionnement revienne à la normale. La gourmandise des véhicules hybrides et électriques en semi-conducteurs n’aide en rien la lente reprise de l’industrie.

L’effet de ce ralentissement touche l’industrie automobile canadienne. Toujours d’après les chiffres de DesRosiers, le nombre de véhicules assemblés au pays a chuté de 16,8 % en octobre 2021 par rapport à octobre 2020. Lorsqu’on dresse une comparaison avec les chiffres de production d’il y a cinq ans, la chute se situe à environ 50 %. En plus de la crise de semi-conducteurs, DesRosiers montre du doigt l’électrification, mais aussi les changements en ce qui concerne les modèles assemblés au Canada.