Le magazine américain Consumer Reports s’est de nouveau penché cette année sur la fiabilité des nombreux modèles qui composent le paysage automobile nord-américain. S’appuyant sur des données de fiabilité de 320 000 véhicules recueillies tant par les journalistes que par l’intermédiaire de sondages remplis par les abonnés au mensuel, cet exercice donne un portrait intéressant de l’état des choses.

Charles René
Charles René La Presse

Les marques japonaises peuplent de nouveau le haut du classement pour leur performance générale en matière de fiabilité. Lexus, Mazda, Toyota et Infiniti occupent respectivement les quatre premiers rangs, alors que Buick se pointe en cinquième place. Parmi les plus grandes améliorations, notons la présence de Mini en 10place, un gain de 13 positions comparativement à l’année dernière. À l’opposé, Lincoln se classe bonne dernière (28rang) derrière Tesla et Jeep.

Véhicules à éviter : les modèles américains surreprésentés

La liste des véhicules à éviter expose la difficulté des constructeurs américains à assurer la fiabilité de certains modèles. Des véhicules notoires, dont les Chevrolet Corvette, Ford Mustang et Tesla Model Y, sont à éviter d’après Consumer Reports, pour diverses raisons. C’est cependant le VUS intermédiaire Mercedes-Benz GLE qui se voit attribuer la pire note en matière de fiabilité.

Le Lexus GX, basé sur un robuste châssis en échelle, reçoit pour sa part la meilleure note sur le plan de la fiabilité. Le Kia Niro électrique et la Toyota Prius Prime complètent le podium. Notons la présence du Cadillac XT5 comme seul représentant nord-américain au sein du top 10 des modèles les plus fiables.

Il est important de rappeler que rien ne peut remplacer un entretien rigoureux selon les échéanciers du constructeur pour limiter le risque d’ennuis mécaniques, mais la méthodologie de ce classement permet d’avoir un bon portrait général.