Q. Puisque je souhaite que mon prochain véhicule soit complètement électrique et que je voulais me procurer autre chose qu’une Tesla Model 3, je viens de verser un acompte sur une BMW i4 pour une livraison potentielle à la fin de 2022 […]. Comme il s’agit d’un véhicule complètement nouveau, donc n’ayant aucune donnée sur sa fiabilité, et considérant que son coût est tout de même considérable, je me demandais s’il était préférable de le louer plutôt que de l’acheter. Est-ce que l’i4 utilisera une technologie semblable à celle de l’i3 ou sera-t-elle complètement différente ? Mon but serait de garder le véhicule entre 5 et 10 ans si la fiabilité est au rendez-vous.

— Francis T.

Éric LeFrançois
Éric LeFrançois Collaboration spéciale

R. L’i4 n’a rien à voir avec l’i3 et fait appel à une technologie plus évoluée. En raison justement du développement rapide des batteries et des composants qui les entourent, il apparaît ici plus prudent de privilégier la location à l’achat. D’autant plus, comme vous le soulignez si judicieusement, que la fiabilité de ce modèle n’a pas encore été éprouvée.

UN PARC DE VÉHICULES EN TRANSITION

PHOTO FOURNIE PAR VOLKSWAGEN

Le Volkswagen ID.4

Q. Nous cherchons à remplacer les véhicules d’entreprise pour nos représentants. Nous voudrions passer à l’électrique en nous assurant de maximiser les subventions gouvernementales offertes. Chaque représentant fait environ 1000 km par semaine, 50 000 km par année. Ils transportent une quantité importante de produits, donc la capacité de chargement doit être suffisante. Ils ont actuellement des Mazda CX-5. Le confort est également un critère important. Les véhicules qui nous intéressent particulièrement sont l’Ioniq 5 de Hyundai et le Mustang Mach-E de Ford, mais nous sommes ouverts à d’autres suggestions.

— Charlyne L.

R. L’Ioniq 5 fera l’objet d’un banc d’essai le mois prochain. Quant au Mach-E, ce produit pourrait en effet représenter une solution intéressante. Vous pourriez également songer au « frère jumeau » de l’Ioniq 5, le Kia EV6 (le banc d’essai ne sera publié qu’en février), ou encore à l’ID.4 de Volkswagen. Celui-ci propose une capacité de chargement supérieure à celle de tous les modèles mentionnés plus haut et, en prime, offre la capacité de tracter une charge de 1225 kg.

QUOI FAIRE ?

Q. Je demeure en copropriété et, malheureusement, les bornes d’électricité ne sont pas encore dans les plans. Je fais moins de 5000 km par année. Un usage urbain essentiellement et quelques voyages de 500 km par année. J’ai une Toyota Yaris 2016 à hayon que j’aime, sauf par grands vents, là je la déteste. Je l’aime pour la facilité de s’y introduire et la position de conduite dominante. Mon prochain véhicule, que je compte acheter au printemps 2022, sera peut-être mon dernier (j’ai 70 ans et je change de véhicule tous les sept ou huit ans). Mon budget est de 35 000 $ à 40 000 $. Des conseils ?

– Renée C.

PHOTO FOURNIE PAR TOYOTA

Toyota Corolla Cross

R. Deux façons de voir les choses. La première, pourquoi ne pas conserver votre véhicule actuel et louer, à court terme, un véhicule moins sensible aux vents latéraux pour vos épisodiques voyages de 500 km par année ? Sans doute beaucoup plus économique (plus écologique aussi) que de dépenser 40 000 $ à l’achat d’un véhicule qui ne parcourra que 5000 km par année ! Vous n’aimez pas l’idée ? Soit, alors dans ce cas, vous pourriez songer à un véhicule comme le Corolla Cross de Toyota, la Crosstrek de Subaru ou encore le Taos de Volkswagen.

TRANSFORMATION

Q. Ma conjointe et moi aimerions nous procurer une fourgonnette dans le but de la transformer en véhicule récréatif. Nous hésitons entre le Dodge Ram ProMaster 2500 et le Ford Transit 250. Pourriez-vous nous donner votre avis s’il vous plaît ?

– Alain G.

PHOTO FOURNIE PAR FORD

Ford Transit 2020

R. Entre les deux, la réponse est simple : le Ford Transit. Sur papier, le ProMaster est ingénieux et techniquement intéressant, mais ce véhicule d’origine européenne n’est pas parfaitement adapté à notre marché et souffre d’une fiabilité problématique.