(New York) Le constructeur américain General Motors (GM) et sa filiale de véhicule autonome Cruise ont déposé une plainte devant un tribunal de Californie pour interdire à Ford d’utiliser le nom BlueCruise pour sa technologie d’assistance à la conduite.

Agence France-Presse

Ford a lancé en avril un système d’assistance à la conduite baptisé BlueCruise, qui permet au conducteur de ne pas avoir les mains sur le volant en permanence.

Or GM, qui avait racheté en 2016 une start-up baptisée Cruise, devenue sa filiale dédiée à la voiture autonome, estime qu’en adoptant ce nom, son concurrent marche sur ses plates-bandes.

« Aucune autre entreprise n’a le droit d’utiliser ces marques (Cruise et ses dérivés, NDLR) dans le champ de la technologie de la voiture autonome », arguent GM et Cruise dans cette plainte, que l’AFP a pu consulter samedi.

Ils estiment que cela « va inévitablement créer de la confusion ».

GM ambitionne, avec sa filiale Cruise, d’être le premier groupe à proposer à grande échelle un véhicule autonome.