Lancée par Tesla et reprise ensuite par Genesis et Polestar, la numérisation des ventes s’accélère, mais pour l’heure, les constructeurs se limitent à présenter différemment leurs produits en ligne.

Publié le 25 janv. 2021
Éric LeFrançois
Éric LeFrançois Collaboration spéciale

Le confinement a accéléré la transition de l’industrie automobile vers la vente directe. Déjà, plusieurs projets de plateforme en ligne ont été lancés.

C’est le cas du Studio Nissan, qui permet aux visiteurs de parler à des experts en direct, de poser des questions dans un environnement privé et de participer à des visites individuelles ou en groupe, et ce, dans les deux langues officielles.

Lancée le 1er décembre dernier, cette expérience sera, dans un premier temps, testée sur une période de quatre mois.

L’expérience d’achat a changé considérablement dans la dernière année, et nous avons dû revoir notre façon de servir nos clients.

Adam Paterson, directeur de la mise en marché chez Nissan Canada

« Le Studio Nissan symbolise notre évolution dans ce milieu, permettant d’offrir le meilleur de la salle d’exposition dans le foyer de tous les Canadiens », ajoute-t-il.

> Consultez le site du Studio Nissan

Les visiteurs peuvent explorer les nouvelles caractéristiques et les améliorations dans la conception du modèle qu’ils ont sélectionné, en planifiant une présentation privée avec un expert de Nissan ou en participant à une des diffusions de groupe en direct, offertes tous les jours à différents moments entre 10 h et 22 h.

L'expérience Cadillac

Cadillac propose également un service similaire.

> Consultez le site de Cadillac Live

Déjà, les constructeurs exploitent de nouveaux services, que ce soit sur le plan des véhicules connectés, des services de mobilité ou de l’apport d’un suivi personnalisé aux clients. Ces initiatives sont mises de l’avant en accord avec les réseaux de concessionnaires. Ultimement, l’objectif sera de pouvoir gérer l’ensemble du processus d’achat, y compris les étapes de financement, de paiement et même de reprise de l’ancien véhicule.

Cette transformation du processus d’acquisition pourra également avoir des répercussions sur les services d’entretien et de réparation. Grâce à la numérisation et à la connectivité progressives des véhicules, le constructeur et ses concessionnaires autorisés pourront proposer des services personnalisés à la clientèle, comme la prise de rendez-vous ou les réparations à effectuer.