Un petit constructeur de l’État de Washington a réussi la semaine dernière un exploit qui frappe l’imagination sur une route fermée du Nevada. Au volant de la supervoiture Tuatara, le pilote anglais Oliver Webb a fracassé allègrement la barre des 500 km/h.

Charles René Charles René
La Presse

Webb a officiellement atteint les 532,93 km/h en pointe, faisant de cette Tuatara la voiture de production la plus rapide du monde. Webb estime que cette vitesse a été limitée par les vents latéraux, ce qui suggère une vitesse maximale possible encore plus élevée ! La vitesse moyenne obtenue s’est située à 508 km/h lors de deux passages consécutifs.

Pour arriver à ce résultat, il faut énormément de puissance, 1750 ch pour être plus précis, produit par un gros V8 de 5,9 L biturbo. Il est couplé à une boîte manuelle robotisée de sept rapports. Le dessin de carrosserie signé par le designer Jason Castriota, qui a notamment travaillé pour le carrossier italien Pininfarina, offre également très peu de résistance à l’air tout en générant assez d’appui pour éviter un décollage à ces vitesses.

NDLR: Après avoir été questionné sur l'exactitude des données avancées sur le record de vitesse, le président de SSC, Jerod Shelby, a publié une mise au point sur la chaîne YouTube du constructeur. Il y précise qu'il tentera de nouveau d'atteindre la vitesse mentionnée, mais cette fois avec de nombreux instruments de mesure de vitesse embarqués ainsi que la présence d'entreprises spécialisées dans la collecte de ces données GPS. À suivre.