L’examen des nouveautés dévoilées par les constructeurs ce printemps conduit à un constat qui ne semble souffrir aucune discussion : les VUS ne sont pas sur le point de tomber de leur piédestal et la sortie de véhicules hybrides et électriques piétine.

Éric LeFrançois Éric LeFrançois
Collaboration spéciale

Kia Seltos

Prix : à partir de 22 995 $

Le succès commercial remporté par le Kona de Hyundai fait bien des jaloux. À commencer par Kia, son partenaire (les deux constructeurs appartiennent au même groupe) qui réplique ce printemps avec le Seltos. Ce petit VUS urbain partage en effet plusieurs de ses composants avec le Kona, mais ses concepteurs ne se privent pas de relever les différences qui font du Seltos une proposition « plus alléchante ». Par rapport au Kona, le Seltos affiche un gabarit légèrement plus imposant, ce qui se traduit par des gains d’espace pour les occupants de places arrières, mais surtout au niveau du coffre, et ce, que les dossiers de la banquette soient rabattus ou non.

Au Canada, deux motorisations proposent d’animer le Seltos. En entrée de gamme, on retrouve le quatre-cylindres 2 litres atmosphérique (146 chevaux) auquel s’arrime exclusivement une transmission automatique à variation continue. L’acheteur aura cependant le choix d’accoler à ce groupe motopropulseur le mode d’entraînement de son choix : traction ou intégral. Seulement, la livrée SX Turbo aura le privilège de glisser sous son capot le 1,6 litre suralimenté par turbocompresseur (175 chevaux) et la boîte automatique à double embrayage à sept rapports.

Nissan Sentra

PHOTO MIKE DITZ, FOURNIE PAR NISSAN

Le Nissan Sentra

Prix : à partir de 18 798 $

Il faut oublier presque tout ce que l’on savait sur la Nissan Sentra. Fraîchement renouvelée, la septième génération a beaucoup grandi depuis les premiers modèles, apparus à partir de 1992, qui ont su se tailler chez nous une réputation de petites voitures fiables et robustes. La nouvelle Sentra, commercialisée ce printemps, a été conçue pour offrir de l’espace habitable, et cela se comprend au premier regard. Elle est plus profilée et les porte-à-faux avant et arrière ont été réduits pour offrir un empattement maximal, propre à dégager du volume pour les passagers et garantir la stabilité.

Déposée sur une architecture toute neuve, la Sentra inaugure une suspension arrière inédite (à bras multiples), une direction à double pignon et un moteur 2 litres plus performant et plus sobre que le 1,8 litre qui l’animait dans le passé. Suffisamment rare pour ne pas être mentionnée, une boîte manuelle à six rapports figure toujours au catalogue de ce modèle, mais seulement sur la déclinaison d’entrée de gamme.

Très en verve lorsqu’il s’agissait d’imaginer des utilitaires très « tendance » (les Juke et Kicks), la firme avait perdu ces derniers temps sa capacité de dessiner des berlines affûtées et élégantes. Cette nouvelle Sentra confirme clairement le regain de créativité de la marque.

Porsche Taycan

PHOTO FOURNIE PAR PORSCHE

Le Porsche Taycan

Prix : à partir de 119 400 $

Les premières livraisons de la première Porsche de série entièrement électrique, le Taycan, débutent ce printemps. Il s’agira essentiellement des déclinaisons Turbo et Turbo S, les plus coûteuses et les plus performantes aussi. Celles-ci sont dotées d’une batterie de 93,4 kWh dont l’autonomie maximale est de 450 kilomètres (Turbo), selon la norme WLTP (World Light Duty Test Protocol). L’agence américaine EPA (Environmental Protection Agency) fait état pour sa part d’une autonomie de 323 kilomètres. C’est moins qu’une Tesla Model S, disent certains observateurs, mais Porsche clame à qui veut l’entendre que le Taycan n’a pour l’instant aucun rival direct en matière de dynamique de conduite et se devait de respecter l’image de performance associée à la marque. Dans ce domaine, Porsche a veillé à ce que les attributs sportifs auxquels sa clientèle est attachée se retrouvent à bord de cette berline capable de délivrer 761 chevaux (Turbo S). Parmi les innovations de ce modèle, mentionnons la présence d’une boîte de vitesse comptant deux rapports. Sa présence permet d’abaisser la consommation dès que le Taycan franchit le cap des 70 km/h.

Près du tiers des ventes canadiennes de ce modèle ont été enregistrées au Québec. À noter qu’il faudra patienter encore un peu pour la livrée 4S (119 400 $).

Toyota Highlander

PHOTO FOURNIE PAR TOYOTA

La Toyota Highlander

Prix : à partir de 39 990 $

Révélée il y a près d’un an au Salon automobile de New York, la quatrième génération du Toyota Highlander débarque chez les concessionnaires. Cet utilitaire intermédiaire est capable d’accueillir jusqu’à huit personnes à son bord. Comme le modèle qu’il remplace, le Highlander proposera une version hybride qui, de l’aveu de son constructeur, devrait représenter le quart des ventes de ce modèle. La version animée du moteur V6 3,5 litres demeurera, en dépit de sa consommation plus élevée, la motorisation la plus convoitée en raison principalement de sa capacité de remorquage plus élevée et de sa disponibilité. Le Highlander repose sur l’architecture TNGA (Toyota New Global Architecture), similaire à celle utilisée par plusieurs autres modèles de la marque y compris le RAV4. Cette nouvelle plateforme lui assure une plus grande rigidité, une meilleure agilité et un centre de gravité moins élevé dans le but de favoriser la dynamique de conduite.

Par rapport au modèle qu’il remplace, le Highlander fait le plein de nouvelles technologies d’infodivertissement (un écran de 12,3 po est offert sur les déclinaisons les plus luxueuses) et de sécurité active comme le régulateur de vitesse intelligent ou le détecteur de changement de voie.