Les constructeurs multiplient les annonces, mais elles arrivent au compte-gouttes chez les concessionnaires. Audi et Hyundai se lancent, tandis que Nissan peaufine son offre. Examinons la Nissan Leaf Plus.

Éric LeFrançois Collaboration spéciale

Tout juste un an après la sortie de la deuxième génération de la Leaf, Nissan ajoute une déclinaison offrant une autonomie de quelque 360 km, soit 40 % de plus que la Leaf « ordinaire ». Outre ce rayon d’action accru, la Leaf PLUS signe de meilleurs temps non seulement d’accélération et de reprises, mais aussi de ravitaillement, grâce au nouveau système de charge rapide d’une capacité de 100 kW de série.

Il faut savoir qu’en dépit de la capacité accrue de sa batterie, celle-ci occupe sensiblement le même espace dans le soubassement de cette Nissan. De sorte que, hormis une garde au sol légèrement surélevée, cette déclinaison PLUS ne diffère en rien physiquement de la Leaf de base.

TRÈS MANOEUVRABLE

Le diamètre de braquage particulièrement réduit et la franche poussée de son propulseur contribuent à rendre cette Nissan plutôt agile en milieu urbain. Agréable à conduire ? Oui. Amusante, pas forcément, surtout si la route se met à zigzaguer.

PHOTO FOURNIE PAR NISSAN

Nissan Leaf PLUS

Dans ces circonstances, la direction manque de ressenti et le sous-virage apparaît très tôt en raison notamment des pneumatiques qui procurent une adhérence plutôt moyenne. On trouve plaisir cependant dans le fonctionnement de l’« e-Pedal » qui permet, en relâchant la pédale d’accélérateur, d’immobiliser complètement le véhicule sans avoir à appuyer sur la pédale de frein. En clair, sauf dans une situation d’urgence, la pédale de frein est totalement obsolète.

Si la Leaf en met plein la vue sur le plan technique, il en va tout autrement au chapitre de la vie à bord. Outre le peu de support des sièges avant et le dégagement compté pour la tête à l’arrière, on relève également certaines lacunes sur le plan de la finition et des détails, comme cette colonne de direction qui se déplace en hauteur, mais non en profondeur.

LA NISSAN LEAF PLUS EN BREF

Autonomie annoncée : 363 km, selon la norme RNCan – 349 km pour les déclinaisons SV et SL PLUS

Autres modèles à considérer : Chevrolet Bolt, Volkswagen e-Golf

Pour

Performances globales attrayantes (PLUS)

Fonctionnement de l’e-Pedal

Agilité en milieu urbain

Contre

Détails de présentation intérieure

Dégagement pour la tête à l’arrière

Dispositif de conduite semi-assisté (Pro-Pilot) décevant

Prix de détail suggéré : 43 998 $