Malgré la pandémie, de nombreux artistes travaillent sans relâche sur différents projets en théâtre et en danse qui verront le jour, sous une forme ou une autre, d’ici l’été prochain. En attendant avec impatience la réouverture des salles, voici quelques propositions pour survivre à l’hiver.

Stéphanie Morin Stéphanie Morin
La Presse

Luc Boulanger Luc Boulanger
La Presse

Iris Gagnon-Paradis Iris Gagnon-Paradis
La Presse

Robert Lepage et Yves Jacques partagent la scène

Depuis la création de son solo La face cachée de la lune, en 2000, le dramaturge, metteur en scène et comédien Robert Lepage a parfois cédé la place à Yves Jacques pour incarner les multiples personnages peuplant son univers. Pour la première fois, les deux acteurs seront réunis sur scène pour interpréter ce texte lors d’une captation en direct retransmise à Télé-Québec. La diffusion est prévue le 6 février. Les pièces Les Hardings, d’Alexia Bürger, et L’origine de mes espèces, de Michel Rivard, seront aussi présentées à Télé-Québec en février et mars. (Stéphanie Morin)

> Consultez le site de Télé-Québec

Émilie Monnet et Mani Soleymanlou en balado

PHOTO SIMON GIROUX, ARCHIVES LA PRESSE

L’artiste Émilie Monnet va s’atteler à l’adaptation de sa pièce Okinum en balado.

Après avoir adapté plusieurs pièces de théâtre cet automne, la Scène nationale du son arrive avec trois nouveaux projets de balado pour la première moitié de 2021. En mars, l’auteur Antoine Charbonneau-Demers proposera un texte inédit, Lettres à grand-mom. En avril, c’est la pièce Okinum, d’Émilie Monnet, qui fera l’objet d’une adaptation. Chaque épisode sera accompagné d’entrevues avec des gens qui ont inspiré la dramaturge. Et en mai, Mani Soleymanlou ajoutera une autre pierre à son œuvre traitant d’identité avec Probablement onze, tout nouveau texte créé spécialement pour ce médium audio. (Stéphanie Morin)

> Consultez le site de la Scène nationale du son

Du théâtre dont vous êtes le héros

PHOTO JOSÉE LECOMPTE, FOURNIE PAR LE THÉÂTRE DU FUTUR

Les artistes du Théâtre du Futur (dans l’ordre : Navet Confit, Olivier Morin et Guillaume Tremblay) présenteront La colère des doux en mars.

En mars, les trois fondateurs du Théâtre du Futur – Olivier Morin, Guillaume Tremblay et Navet Confit – proposeront La colère des doux, expérience théâtrale à mi-chemin entre le balado, le film d’art et le film d’animation. Présentée sous forme de carte interactive, cette création sera composée de nombreuses capsules qui nous mèneront dans un Québec post-révolution. Le prix des bananes ayant grimpé brutalement, une guerre civile a éclaté. Les Québécois se réunissent alors en clans, avec ceux qui pensent comme eux. Aux spectateurs de décider quels clans ils souhaitent visiter… Sur le site du Théâtre Aux Écuries. (Stéphanie Morin)

> Consultez le site du Théâtre Aux Écuries

Des labos chez Duceppe

PHOTO ALAIN ROBERGE, ARCHIVES LA PRESSE

Nathalie Doummar

L’hiver chez Duceppe se fera sous le signe des laboratoires de création et des captations. Ça débute avec Le cas Nicolas Rioux, de la compagnie La Fratrie, qui sera webdiffusé pour une durée limitée à compter du 29 janvier. Viendra ensuite une adaptation par Sébastien Tessier de la bande dessinée Whitehorse, de Samuel Cantin, par la compagnie de production de Couronne Nord (qui est derrière le succès Netflix Jusqu’au déclin). La webdiffusion est prévue pour le 8 mars. L’amour est un dumpling, de Nathalie Doummar et Mathieu Quesnel, devait revenir en salle fin février. Or, si le confinement perdure, la captation de la pièce par Stéphane Lapointe (Faits divers, Lâcher prise) sera diffusée en vidéo sur demande autour du 15 mars. D’autres laboratoires de création auront lieu cet hiver. Duceppe précisera plus tard sous quelle forme et quand ils seront présentés. (Luc Boulanger)

> Consultez le site de Duceppe

Trois petits tours au TNM

PHOTO OLIVIER PONTBRIAND, ARCHIVES LA PRESSE

Éric Robidoux

Lorraine Pintal dirigera une exploration théâtrale avec le comédien Éric Robidoux dans le rôle principal, Le roman de monsieur Molière. La webdiffusion du laboratoire de création sera en ligne du 19 février au 7 mars. Suivra Abraham Lincoln va au théâtre-laboratoire, texte de Larry Tremblay, mis en scène par Catherine Vidal, en webdiffusion du 1er au 18 avril. Puis, du 21 mai au 6 juin, Le rêveur dans son bain, création d’Hugo Bélanger inspirée par la magie du cinéaste et illusionniste Georges Méliès et du prestidigitateur Robert-Houdin. Ces deux productions devraient aussi être jouées en salle si les autorités sanitaires le permettent d’ici là. (Luc Boulanger)

> Consultez le site du TNM

Fairfly à La Licorne

PHOTO MARTIN TREMBLAY, ARCHIVES LA PRESSE

Les acteurs Simon Lacroix et Sonia Cordeau qui jouent dans la pièce Fairfly.

Le Théâtre de la Manufacture a annoncé que sa production de Fairfly, pièce de Joan Yago García enregistrée en novembre, avec les excellents interprètes Sonia Cordeau, Simon Lacroix, Raphaëlle Lalande et Mikhaïl Ahooja, est offerte en visionnement jusqu’au 28 février. Soulignons le travail du réalisateur Julien Hurteau qui a su transmettre les émotions des interprètes dans sa captation. (Luc Boulanger)

> Consultez le site de La Licorne

Webdiffusion en milieu scolaire

PHOTO GUNTHER GAMPER, FOURNIE PAR LE THÉÂTRE DENISE-PELLETIER

Le meilleur des mondes, adapté et mis en scène par Guillaume Corbeil. Sur la photo : Simon Lacroix et Macha Limonchik.

Le Théâtre Denise-Pelletier a lancé un nouveau volet de webdiffusion de pièces de théâtre destiné aux établissements scolaires, « afin de maintenir son lien avec le public étudiant durant la pandémie ». Cet hiver, il leur sera possible de visionner trois spectacles à succès dans le répertoire de la compagnie : L’orangeraie, de Larry Tremblay, sous la direction de Claude Poissant ; Le meilleur des mondes, de Guillaume Corbeil, d’après l’œuvre d’Aldous Huxley, et Les amoureux, comédie de Goldoni, joliment mise en scène par Catherine Vidal. Les captations sont offertes à l’ensemble du milieu scolaire, et ce, jusqu’en juin 2021. (Luc Boulanger)

> Consultez le site du Théâtre Denise-Pelletier

Lectures gratuites

PHOTO BERNARD BRAULT, ARCHIVES LA PRESSE

Le périmètre, pièce du dramaturge Frédéric Blanchette, pourra être entendue gratuitement sur le site de La Bordée.

Devant l’impossibilité de présenter en salle les lectures publiques prévues cet hiver, le théâtre La Bordée a décidé d’en offrir quatre sur son site internet, et ce, tout à fait gratuitement. Chaque pièce sera mise en ligne le samedi à 17 h et restera accessible pendant 24 heures. Il sera donc possible d’entendre Art, de Yasmina Reza (23 janvier), Le périmètre, de Frédéric Blanchette (30 janvier), La controverse de Valladolid, de Jean-Claude Carrière (6 février) et La paix des femmes, nouveau texte signé Véronique Côté (13 février). Michel Nadeau, Mélissa Bouchard, Olivier Lépine et Véronique Côté se chargeront des différentes mises en lecture. (Stéphanie Morin)

> Consultez le site de La Bordée

Crystal Pite et l’Opéra national de Paris

PHOTO JULIEN BENHAMOU, FOURNIE PAR DANSE DANSE

Body and Soul, de la chorégraphe canadienne Crystal Pite

Danse Danse a dû se résoudre à annuler l’entièreté de sa saison 2020-2021. Mais le diffuseur reste actif, notamment en offrant à des compagnies locales des résidences à la Place des Arts aux dates où des spectacles étaient prévus. Du 17 au 23 février, il sera aussi possible de voir en webdiffusion le travail de la très en vue chorégraphe canadienne Crystal Pite en tant que chorégraphe invitée de l’Opéra national de Paris, avec le spectacle Body and Soul. Explorant le thème de la dualité, cette création amène les 36 interprètes à dépasser leurs limites dans un flux incessant de mouvements qui remet notamment en question la place de l’individu dans le collectif. Le film est précédé d’un entretien d’une quinzaine de minutes avec la chorégraphe dont la compagnie Kidd Pivot est installée à Vancouver. (Iris Gagnon-Paradis)

> Consultez le site de Danse Danse

Tangente dans votre salon

PHOTO VANESSA FORTIN, TIRÉE DU SITE WEB DE TANGENTE

L’artiste Winnie Ho présentera la création aWokening en webdiffusion.

En 2021, Tangente devait célébrer en grand son 40anniversaire, mais la pandémie a contrecarré les plans du diffuseur qui a comme mission de faire découvrir les chorégraphes émergents. Après avoir reporté toute la saison 2020, le directeur général de Tangente, Stéphane Labbé, a décidé de reprogrammer une partie de la saison dernière en webdiffusion. « On veut donner une chance aux spectacles annulés d’être présentés, les artistes ont travaillé tellement fort ! », explique celui qui pense désormais joindre un public hors des grands centres et même à l’international grâce au web. Pour l’instant, deux spectacles sont au menu : une double affiche avec les artistes Charo Foo Tai Wei et Winnie Ho, en collaboration avec le Festival Accès Asie et CanAsian Dance (présenté en direct ce samedi à 17 h, et en reprise du 25 au 31 janvier), et la pièce pluridisciplinaire Le temps des fruits, par Marilyn Daoust et Gabriel Léger-Savard (du 13 au 21 février). (Iris Gagnon-Paradis)

> Consultez le site de Tangente