La hausse des cas de COVID-19 et l’arrivée du variant Omicron frappent les plateaux télé, où l’on observe un resserrement des règles.

Mis à jour le 17 déc. 2021
Marc-André Lemieux
Marc-André Lemieux La Presse

Dans une note envoyée à ses membres vendredi, au lendemain du point de presse du premier ministre François Legault, l’Association québécoise des productions médiatiques (AQPM) a annoncé la mise en place de nouvelles mesures pour répondre aux normes sanitaires actuellement en vigueur.

Dès lundi, la distanciation minimale de deux mètres entre deux personnes redeviendra d’actualité, sauf lorsque les règles des petites équipes stables s’appliquent. Le masque médical (dit « de procédure ») devra être porté en tout temps, à l’extérieur comme à l’intérieur. Et puisque la capacité maximale d’accueil des salles de spectacle a été réduite à 50 %, les émissions enregistrées devant public seront touchées.

Dans un message envoyé à La Presse, Radio-Canada affirme prendre la situation « très au sérieux » et suivre l’évolution des choses « de très près ».

Autre conséquence des nouvelles mesures inscrites au Guide de normes sanitaires en milieu de travail pour l’industrie audiovisuelle : les interventions par FaceTime et Skype, dont on croyait s’être débarrassé, feront un retour en force, notamment à RDS. La direction de l’antenne sportive ayant considérablement restreint l’accès au studio du 5 à 7 de Yanick Bouchard et Frédéric Plante, plusieurs panélistes y apparaîtront désormais à distance, a-t-on appris.

D’autres émissions devraient suivre leur exemple.

De District 31 au Bye bye 2021

Puisque la plupart des séries ont bouclé leurs tournages, ces nouvelles règles affecteront – au départ – un nombre limité de productions. Parmi les fictions qui seront touchées en premier, signalons District 31. L’équipe du drame policier a fini de tourner vendredi. Elle reprendra le collier le 3 janvier, après une pause de deux semaines.

Quant aux émissions de fin d’année de Radio-Canada, elles l’ont échappé belle.

France Beaudoin nous confirme que l’enregistrement d’En direct du jour de l’An s’est tenu la veille de l’allocution du premier ministre François Legault, soit mercredi.

Pour leur part, les tournages du Bye bye 2021 ont pris fin mardi soir. Est-ce que Simon Olivier Fecteau et compagnie feront allusion aux nouveaux faits pandémiques dans l’un des sketchs qui seront présentés la veille du jour de l’An ? « On est toujours à l’affût jusqu’au 31 décembre », nous répond le producteur de l’émission, Guillaume Lespérance.

Un tournage arrêté à Montréal

Cette nouvelle flambée des cas de COVID-19 au Québec a forcé l’arrêt des tournages d’une production, a appris La Presse. Il s’agit de Ghosts, une série américaine du réseau CBS tournée à Montréal. Un membre de l’équipe a eu un test positif. Les opérations devraient reprendre en janvier.

PHOTO FOURNIE PAR CBS

La série Ghosts

Du côté des émissions en français, il n’y a rien à signaler pour l’instant. Et puisqu’aucun plateau n’a été frappé par une éclosion de COVID-19 depuis la reprise des tournages en juin 2020, l’industrie semble persuadée de garder son palmarès intact.

« Ça montre qu’on respecte les mesures et qu’on prend la situation au sérieux, indique le président de l’Alliance québécoise des techniciens et techniciennes de l’image et du son (AQTIS) section locale 514 AIEST, Christian Lemay. Mais il va falloir qu’on reste prudent. Le variant Omicron est beaucoup plus contagieux. On doit se laver les mains de manière régulière, aérer les plateaux, porter le masque partout, garder une distance de deux mètres… Ce sont des mesures qui rappellent le début de la pandémie, c’est sûr qu’il y a un peu de découragement chez nos membres, mais je suis convaincu qu’ils sont prêts à faire ce qu’il faut. »

Par ailleurs, la recrudescence des infections de COVID-19 a touché TVA Sports cette semaine. Au cours des derniers jours, Jean-Philippe Bertrand a remplacé Jean-Charles Lajoie aux commandes de JiC, puisque l’animateur a contracté le virus.