Super nouvelle pour nous, téléphiles de salon, ainsi que pour les artisans du petit écran. Les tournages des séries dramatiques québécoises redémarreront bientôt, notamment à Saint-Chrysostome, en Montérégie, où l’équipe de 5e Rang expérimentera la façon de fabriquer de la fiction en respectant les mesures sanitaires imposées par la Santé publique.

Hugo Dumas Hugo Dumas
La Presse

Comédiens et techniciens ont libéré leur agenda à partir de la mi-juin pour le tournage d’un épisode du feuilleton agropolicier de Radio-Canada, qui servira de test, en quelque sorte, pour le reste de l’industrie. 

Il ne faut pas être cowboys, il faut être très prudents, il ne faut pas qu’on se trompe.

Joanne Forgues, la productrice de 5e Rang

Comme la majorité des scènes du téléroman 5e Rang de Sylvie Lussier et Pierre Poirier se déroulent à l’extérieur, et non dans de petits studios fermés, c’est plus facile de se conformer aux normes d’hygiène en vigueur. De plus, 5e Rang ne renfermait déjà que très peu de scènes de sexe ou d’intimité, ce qui facilite grandement le respect des deux mètres de distance.

Plusieurs changements ont tout de même été apportés au scénario. Par exemple, au lieu de réunir des personnages à l’intérieur du restaurant le Carré Vert de Mireille (Geneviève Brouillette), ils s’installeront sur la terrasse. De tels aménagements n’auraient pas été possibles pour la télésérie C’est comme ça que je t’aime, où ça se touche à qui mieux mieux sur le divan-lit ou dans le bureau du Sears de Place Laurier.

PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Image tirée d’un épisode récent de 5e Rang, tourné avant la pandémie. « Comme la majorité des scènes de 5e Rang se déroulent à l’extérieur, et non dans de petits studios fermés, c’est plus facile de se conformer aux normes d’hygiène en vigueur », écrit notre chroniqueur.

« Les comédiens de 5e Rang ont dit oui, les techniciens aussi. On a décalé les heures d’arrivée de tout le monde pour éviter la congestion. On ne tourne qu’un seul épisode, pour voir ce que ça peut donner », détaille la productrice Joanne Forgues.

Des masques, des visières et d’autres équipements de protection ont été achetés pour le personnel. Quant au maquillage et à la coiffure, la production laisse le choix aux acteurs de 5e Rang de s’en occuper eux-mêmes ou d’utiliser les services de professionnels sur le plateau, qui « respecteront les mêmes normes que les salons de coiffure », précise Joanne Forgues.

PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Image tirée d’un épisode récent de 5e Rang, tourné avant la pandémie. La reprise du tournage a entraîné des changements dans le scénario.

Ainsi, 5e Rang deviendrait la première série de fiction québécoise à rallumer ses caméras pendant la pandémie.

Dans une vidéo mise en ligne vendredi, la présidente de l’Union des artistes, Sophie Prégent, confirme que « le milieu des dramatiques va très probablement tourner cet été ». Il ne manque qu’une approbation par le gouvernement de François Legault du Guide des normes sanitaires dans le milieu audiovisuel pour que la machine redémarre officiellement.

Le premier ministre du Québec l’a d’ailleurs dit dans son point de presse de lundi : « les Québécois ont hâte de revoir leurs artistes ».

Sophie Prégent croit qu’en suivant scrupuleusement les directives, personne ne jouera avec sa santé. « Vous n’êtes pas en danger, vous pouvez travailler de façon sécuritaire », assure la présidente de l’Union des artistes.

Marina aux fourneaux

PHOTO FOURNIE PAR RADIO-CANADA

Marina Orsini reprend du service le matin avec un magazine de bouffe intitulé 5 chefs dans ma cuisine.

Un peu plus d’un an après le débranchement de son émission quotidienne éponyme, Marina Orsini reprend du service le matin avec un nouveau magazine de bouffe intitulé 5 chefs dans ma cuisine.

Radio-Canada relaiera cette production du lundi au vendredi à 11 h 30, tout de suite après Ricardo, qui entamera sa 19e saison en septembre.

Tous les jours, Marina Orsini et un chef invité cuisineront deux recettes autour de thèmes déterminés : popoter sans viande le lundi, manger local le mardi, préparer des grosses quantités le mercredi, découvrir les saveurs du monde le jeudi et bien recevoir le vendredi. Une vingtaine de chefs se relaieront autour de l’animatrice, dont Jean-Philippe Cyr, Pasquale Vari, Caroline Dumas, Bob le chef et Kimberly Lallouz.

Les enregistrements de 5 chefs dans ma cuisine débuteront dans la troisième semaine du mois d’août, pour une première diffusion le 14 septembre. Marina Orsini conserve son premier rôle dans Une autre histoire et poursuit la coanimation de Deuxième chance avec Monic Néron. L’automne s’annonce costaud pour elle.

PHOTO PATRICE LAROCHE, ARCHIVES LE SOLEIL

Patrick Huard pilotera cet automne un nouveau talk-show quotidien intitulé La tour.

Du côté de TVA, Patrick Huard pilotera cet automne un nouveau talk-show quotidien de 30 minutes, qui jouera du lundi au jeudi, en début de soirée. L’heure de diffusion n’a pas été précisée, mais misez sur 19 h contre peut-être District 31 (moins réaliste) ou 19 h 30 (plus plausible).

Le titre du talk-show ? La tour. Étrange, quand on sait que la tour désigne depuis les années 70 l’édifice brun de Radio-Canada, qui s’élève à quelques coins de rue de l’immeuble de TVA, d’où proviendra l’émission de Patrick Huard.

Dans un décor de grand loft perché en haut d’une tour (!), l’animateur causera d’actualité, de culture, de sport, d’économie, de santé, d’environnement et d’éducation. La tour renfermera également des prestations musicales et les demi-heures se dérouleront dans une ambiance décontractée et chaleureuse, qui valsera entre crédibilité et légèreté, selon TVA.

Et quoi encore ? Mystère. TVA n’a pas donné suite à ma demande d’entrevue avec Patrick Huard.