Source ID:bd9b749513113f44b84961c2461a28c2; App Source:StoryBuilder

Marina Orsini: des portes qui se ferment, des fenêtres qui s'ouvrent

Même si Deuxième chance ne reviendra pas pour... (PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE)

Agrandir

Même si Deuxième chance ne reviendra pas pour une quatrième saison, on peut voir Marina Orsini et Patrick Lagacé à l'animation de la troisième saison de l'émission depuis samedi dernier.

PHOTO IVANOH DEMERS, LA PRESSE

Marina Orsini a appris que Radio-Canada débranchait Deuxième chance et son magazine matinal pratiquement en même temps... et au moment où elle tournait la nouvelle série dramatique Une autre histoire, qui marque son retour au jeu.

Marina Orsini a beaucoup pleuré lorsqu'elle a appris, à l'automne, presque simultanément, que ses deux émissions d'animation n'étaient pas renouvelées. Elle aurait bien pris une cinquième saison de Marina Orsini et une quatrième de Deuxième chance.

«Je le sais aussi que Radio-Canada les aimait nos shows. Pour eux aussi, ce sont des deuils. Il y a toujours des raisons pour expliquer les coupures; il y a le virage numérique et le fait de vouloir se concentrer un peu plus sur les séries», explique l'animatrice.

Heureusement, il y a Une autre histoire de l'auteure Chantal Cadieux et de la réalisatrice Brigitte Couture (Mémoires vives, Toute la vérité) pour laquelle elle est la tête d'affiche. 

«Il y a des portes qui se ferment, il y a des fenêtres qui s'ouvrent. Si je n'avais pas eu d'autre projet, je l'aurais peut-être vraiment mal pris. Parce que j'aurais été mal prise justement! Mais j'étais déjà embarquée sur Une autre histoire. Alors, on peut dire que je suis vraiment chanceuse.»

Marina Orsini n'avait pas interprété un personnage à la télévision depuis cinq ans. «C'est vraiment en mettant les pieds sur le plateau que je me suis rendu compte que ça m'avait manqué. J'étais super occupée par mes autres projets qui me passionnaient au plus haut point. Mais finalement, je m'étais ennuyée de jouer.»

La série (qui s'est amorcée lundi soir à Radio-Canada) tourne autour de son personnage, Anémone, qui apprend à 53 ans qu'elle souffre d'alzheimer précoce. Avant de commencer à tourner, Marina Orsini a rencontré une femme atteinte d'alzheimer précoce, ainsi que des spécialistes, pour mieux comprendre la maladie.

«Cette femme a 48 ans et elle est atteinte depuis trois ans. Ça pourrait être toi, ça pourrait être moi. Je lui parlais, elle était toute là. Et tout d'un coup, elle ne savait plus où elle était et ne savait plus ce dont nous parlions, explique l'actrice. J'ai l'impression que pour elle, c'est un mauvais rêve perpétuel.»

En plus d'apprendre qu'elle est malade, Anémone est rattrapée par son passé qu'elle a toujours caché à ses proches.

«L'histoire de cette femme-là en est une de résilience. Comme quoi on peut se refaire, se réinventer une vie. Comme quoi, la vie ce n'est pas juste une chose. C'est plusieurs vies. Une autre histoire, ça résume bien ça», explique l'actrice.

La troisième saison de Deuxième chance

Ce n'est pas cet hiver que la perte des deux émissions de Marina Orsini à titre d'animatrice se fera sentir auprès des téléspectateurs, puisque des reprises de son magazine de service seront diffusées jusqu'en juin. Et parce que la troisième saison de Deuxième chance a commencé samedi dernier.

«C'est plus que de la télé, c'est une série documentaire qui nous permet de changer la vie de bien du monde. On n'est jamais dans le sensationnalisme et ce n'est pas de la téléréalité qu'on fait. C'est concret. Et ça, c'est rare que ça arrive. Et ça fait de la maudite bonne télévision.»

Très fière de cette émission qu'elle coanime avec Patrick Lagacé et qui a récolté trois Gémeaux lors de la dernière édition (meilleure série documentaire: société, meilleure réalisation documentaire: série et meilleure recherche documentaire: série), elle affirme que cette ultime saison est «exceptionnelle».

«Je suis très gâtée par le métier. Je le sais. J'ai toujours fait des projets que j'avais envie de faire. Ça, c'est un luxe, un grand cadeau. Je n'ai jamais été quelque part en attendant que quelque chose de mieux s'offre à moi.»

Six rôles marquants de Marina Orsini à la télévision

- Suzie Lambert dans Lance et compte, 1986

- Émilie Bordeleau dans Les filles de Caleb, 1990

- La Dre Michèle Imbeault dans Urgence, 1996

- La Dre Lucille Teasdale dans Dr Lucille, un rêve pour la vie, 1999

- Anne dans Cauchemar d'amour, 2001

- Gabrielle Fortin dans 30 vies, 2011




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer