Le 27 décembre 2017, Ludivine Reding mettait en ligne sur son compte Instagram une photo d'elle prise à Casablanca, au Maroc. Nombre de «like» en date de ce mercredi-là: 3855. Moins de deux semaines plus tard, soit le 8 janvier 2018, jour où la très populaire série Fugueuse s'est amorcée à TVA, elle mettait la première photo de son personnage de Fanny sur le même réseau. Rapidement, elle est arrivée à 10 363 «like». Aujourd'hui, certains de ses plus récents «posts» dépassent les 20 000, 30 000... et même 50 000 «j'aime».

Mis à jour le 17 déc. 2018
ANDRÉ DUCHESNE LA PRESSE

Sans surprise, il y a eu un avant et un après-Fugueuse dans la vie de cette jeune femme de 21 ans. Un après qui se décline entièrement en terrain positif, assure la comédienne.

«Fugueuse m'a apporté plein de choses, tant sur le plan personnel que professionnel», dit-elle. 

«Tout est tellement positif. Je me sens plus grande, plus humaine, plus mature. Et meilleure comédienne.»

Ce rôle d'une adolescente embobinée par un beau parleur, le rappeur Damien (Jean-François Ruel) qui lui fait croire en l'amour pour mieux la pousser à offrir ses services sexuels, lui a donné envie d'apporter son aide, d'en appeler à la prévoyance.

«Je m'implique beaucoup, affirme-t-elle, car la série m'a beaucoup touchée. Je veux aider les jeunes. Personne ne mérite de vivre ce que Fanny vit dans la série. C'est moi qui décide d'aller un peu partout pour parler aux gens. Oui, c'est une responsabilité, mais c'est moi qui me la crée. Je reçois maintenant toutes sortes de témoignages ultra-touchants.»

Ses coups de coeur culturels

Son événement culturel de l'année? «Il y a tellement de choses, répond la jeune femme. J'ai vu beaucoup de théâtre, dont récemment Des souris et des hommes. Je regarde beaucoup le jeu des acteurs et j'apprends. Je n'ai pas encore fait de théâtre, mais j'aime apprendre de mes pairs. Sur le plan de la musique, je trouve vraiment cool que le rap québécois commence à prendre plus d'ampleur. J'adore aussi d'autres artistes de la relève comme Hubert Lenoir.» La comédienne, qu'on peut actuellement voir dans la série Clash et entendre dans La course des tuques, indique aussi avoir été touchée par des mouvements politiques, tel que #metoo. «Ça s'est amorcé en 2017, mais cela a continué durant toute l'année 2018.»