Jay Leno aimerait sans aucun doute pouvoir se réveiller et s'apercevoir que les six derniers mois n'ont été qu'un mauvais rêve.

ASSOCIATED PRESS

Si c'était le cas, il serait occupé à préparer un nouveau monologue pour le Tonight Show plutôt qu'à donner une entrevue à Oprah Winfrey. Il n'aurait pas eu à voir des photos de lui modifiées pour qu'il ait l'air d'avoir été battu sur la couverture du magazine Entertainment Weekly consacré aux pires échecs du monde de la télévision. Il n'aurait pas non plus fait l'objet de blagues laissant entendre qu'il avait mis Conan O'Brien en échec.

NBC espère que toute la négativité entourant son animateur vedette sera vite chose du passé. Mais la chaîne devra attendre au 1er mars pour savoir si Leno sera marqué à jamais par son passage désastreux en heure de grande écoute et par la façon maladroite dont il a retrouvé son ancien emploi.

Jay Leno reprendra la barre de son talk-show de fin de soirée le 1er mars, retrouvant son adversaire de CBS, David Letterman.

A l'exception de son passage chez Oprah Winfrey, jeudi, Leno ne donnera que peu d'entrevues après la fin de son émission de 22 heures, le 9 février, juste avant la pause olympique.

Le talk-show de 22 heures, annulé après que les stations locales se furent plaintes de ses faibles cotes d'écoute, a rapidement fait passer Jay Leno du statut de roi des fins de soirée à celui d'échec fracassant.

Son successeur au Tonight Show, Conan O'Brien, lui-même un échec en matière de cotes d'écoute, est pour sa part devenu un héros après avoir refusé la proposition de NBC de repousser son talk-show à 00h05 pour permettre à Leno de reprendre son ancienne case horaire. Jay Leno a immédiatement été perçu comme un vilain pour avoir repris l'emploi qu'il n'avait de toute évidence jamais voulu quitter.

Pendant le passage de Leno à 22 heures, son rival de longue date David Letterman lui a ravi son titre de roi et maître des fins de soirée. Et il n'est pas certain que Leno sera capable de reprendre sa couronne, croit David Bianculli, qui donne un cours sur la télévision de fin de soirée à l'Université Rowan.

Selon M. Bianculli, plusieurs analystes de l'industrie prévoient que les cotes d'écoute de Jay Leno connaîtront une hausse initiale causée par la curiosité avant de redescendre de 10 à 20 pour cent en deçà des chiffres qu'il obtenait avant son départ, au printemps dernier.

Le critique Aaron Bernhart, qui n'a pas caché son mépris devant la décision de Leno de reprendre son emploi, croit quant à lui que la réputation de l'animateur ne devrait pas trop être entachée par la controverse. Selon lui, les gens, après une longue journée, veulent tout simplement rire, et «personne ne provoque autant de rires que Jay Leno», qui est «très bon dans ce qu'il fait».