Après une année guidée par l'évocation poétique et le mélange des genres, le Quat'Sous revient au texte de théâtre avec des pièces d'Olivier Choinière, Sébastien David et Olivier Kemeid.

Jean Siag LA PRESSE

Le directeur artistique, Éric Jean, poursuit par ailleurs sa mission d'éclaireur en braquant ses projecteurs sur de jeunes talents, que ce soit par les lectures publiques de Dramaturgies en dialogues ou encore par sa création du Ventriloque, de Larry Tremblay, qui ouvrira la saison avec la dernière cohorte de finissants de l'École nationale de théâtre.

Après avoir exploré la mécanique du consentement avec son délirant Chante avec moi, et l'univers du XXX avec ParadiXXX, Olivier Choinière propose Nom de domaine, récit d'une famille confrontée à la mort d'un enfant. Un deuil qui se fera sur le web, grâce à un jeu en ligne, un pastiche d'Aurore, l'enfant martyre. La pièce présentée à l'automne mettra notamment en vedette Stéphane Jacques et Dominique Leduc.

Au mois de mars 2013, Sébastien David (En attendant Gaudreault, Ta yeule Kathleen) fera équipe avec le metteur en scène Gaétan Paré pour la création des Morb(y)des. La pièce, dans laquelle Sébastien David jouera avec Kathleen Fortin et Julie Lafrenière, aborde «l'errance des corps atypiques de la génération Y à la recherche de soi». Il sera question d'obésité et de désir sexuel.

Olivier Kemeid (Moi, dans les ruines rouges du siècle, L'Énéide) renoue avec le directeur artistique du Quat'Sous pour présenter Survivre, une pièce sur le travail aliénant dans une tour de bureaux, comme pour faire mentir l'adage que le travail rend libre. Avec Sylvie Drapeau, Anne Casabonne, André Robitaille et quatre autres comédiens.

Côté danse, le projet Harlequin, coproduit par Danse-Cité, est une proposition assez originale. Trois cinéastes et une femme de théâtre - Alain Desrochers, Robert Favreau, Michel Lam et Évelyne de la Chenelière, - créeront à tour de rôle une oeuvre chorégraphique inspirée d'un livre de la collection Harlequin. Sept danseurs se prêteront au jeu, dont Nancy Leduc, à l'origine du projet.

Enfin, après la Carte blanche offerte à Fredric Gary Comeau, Éric Jean répète l'expérience avec son ami Martin Léon, qui commentera les pièces de son album Les atomes, écrit lors d'un voyage en Asie. Toujours en musique, Le Brassières Shop, clin d'oeil aux Barbar Shop, donnera l'occasion à trois jeunes interprètes de se raconter en chansons: Geneviève Bilodeau, Marie-Ève Pelletier et Dominique Pétin.