Avons-nous la berlue? Pas du tout! Jean-François Mercier, humoriste et animateur d'Un gars, le soir à V, et Luc Vincent, coiffeur, chroniqueur à l'émission Airoldi pour une sortie à Canal Vie et auteur du livre Pas de quoi s'arracher les cheveux!, se ressemblent réellement. Même sourire coquin, mêmes yeux moqueurs, même barbe, mêmes sourcils et mêmes cheveux. Il n'y a pas à dire, on a affaire à deux quasi jumeaux! Merci à Johanne Denis et Marie-Lise Bernier pour la suggestion.

Publié le 20 nov. 2010
Catherine Schlager LA PRESSE

En hausse... en baisse

 

 

En hausse

KIM THÚY

C'est la Québécoise d'origine vietnamienne Kim Thúy qui a remporté mardi dernier le prix littéraire du Gouverneur général. Celle qui a été tour à tour avocate, restauratrice, interprète puis couturière raconte dans Ru, son premier roman, le destin exceptionnel d'une boat people ayant fui le Vietnam à 10 ans. La romancière ajoute cette distinction au Grand Prix RTL-Lire remporté en mars dernier à Paris et au Prix des cinq continents de la francophonie. Elle est également en nomination pour le prix du Grand public au Salon du livre de Montréal.

en baisse

LES NOUVELLES DE FIN DE SOIRÉE

Les nouvelles de fin de soirée n'attirent plus les foules d'antan. C'est du moins le constat que l'on fait lorsqu'on analyse les auditoires du Téléjournal de Céline Galipeau et du TVA 22 heures de Sophie Thibault. Les cotes d'écoute du Téléjournal sont si faibles que même l'émission de fin de soirée Un gars, le soir à V a parfois de meilleurs résultats à l'audimètre. Avec toutes les sources d'information constamment mises à jour comme l'internet et les chaînes de nouvelles en continu, il n'est pas étonnant que les gens soient moins nombreux aux infos de 22h.

ILS, ELLES ONT DIT

«Un gros, c'est tout le temps drôle. Ben... pas tout le temps!»

Antoine Bertrand regardant l'invité Denis Coderre aux Enfants de la télé.

«Je ne peux pas m'imaginer baiser à Mascouche.»

Kim, levant le nez sur les hommes qui habitent hors de la métropole dans Mauvais karma.

«Vous êtes moins snobs que les Parisiens.»

Jean Paul Gaultier parlant des Québécois à Tout le monde en parle.

«Tu m'avertiras quand tu auras faim. J'irai demander un prêt à la banque.»

Louis-Paul Parent à son fils Thomas dévorant son déjeuner alors qu'il n'avait pas faim dans Les Parent.