On a peut-être oublié ce qui s'appelait à une certaine époque «les sept péchés capitaux». Montréal Baroque en a fait le thème de son neuvième festival annuel, qui débute demain pour se terminer dimanche. Par souci d'élégance, sans doute, Montréal Baroque énumère lesdites fautes en latin. En traduction et en ordre alphabétique, ce sont: l'avarice, la colère, l'envie, la gourmandise, la luxure, l'orgueil et la paresse.

Claude Gingras LA PRESSE

Se déroulant, cette année encore, entièrement dans le Vieux-Montréal - Chapelle Notre-Dame-de-Bon-Secours, Marché Bonsecours, Chapelle du Sacré-Coeur de la Basilique Notre-Dame, etc. - la programmation comprend principalement 17 concerts ainsi que des conférences et des manifestations gratuites en plein air, dont le fameux défilé qui s'ébranlera de la place Jacques-Cartier dimanche à 13h.

Dans le dépliant du festival, la fondatrice et directrice artistique Susie Napper fait d'abord référence à Carlo Gesualdo, «qui a assassiné sa femme et l'amant de celle-ci». On pense inévitablement luxure, peut-être aussi colère. Vient ensuite Handel, «qui mangeait comme un porc». Ici, pas de doute: il est question de gourmandise. Avec les «très libertins» Lully et Rosenmüller, on retombe dans le «péché de la chair». Et on revient sans doute à la gourmandise avec «l'alcoolique avéré (sic) que fut Wilhelm Friedemann Bach».

Mais cela ne fait que trois «péchés capitaux». Pour les quatre autres, il faut chercher dans la programmation et user d'imagination.

Au concert d'ouverture, en fait «concert pré-festival», demain, 20h, à la Chapelle Bon-Secours, le claveciniste Olivier Fortin et son ensemble Masques évoqueront Louis XV et sa chère Pompadour en jouant Rameau et Mondonville, compositeurs de cette époque. Jeudi, 19h, au Marché Bonsecours, la jeune troupe Les Jardins Chorégraphiques, de Marie-Nathalie Lacoursière, présente le Ballet de l'Impatience de Lully, qui fera défiler «la collection complète des péchés capitaux» - pour citer encore le dépliant de Montréal Baroque.

Vendredi, jour de la Saint-Jean-Baptiste, MB ne fait aucun cas de celle-ci et annonce cinq concerts. Dès 10h, la claveciniste Mélisande McNabney évoque la colère légendaire d'Antoine Forqueray par un récital au Café À Propos. Deux concerts suivent, au Sacré-Coeur de Notre-Dame: l'Ensemble Mandragore et les démons du Moyen Âge à 14h, l'Ensemble Flûte Alors! et l'«orgueilleuse» virtuosité à 16h. En soirée, deux concerts aussi, à Bon-Secours: la Bande Montréal Baroque, dir. Eric Milnes, dans des Concertos brandebourgeois de Bach «inédits» (autre promesse du dépliant), à 19h, et des madrigaux de Gesualdo, déjà nommé, par le Gesualdo Consort d'Amsterdam, à 21h.

La longue programmation comprend encore un programme d'oeuvres de l'abbesse et visionnaire Hildegard von Bingen à la Station de pompage de la place d'Youville samedi à 11h et 14h; un programme de pièces pour violes de gambe de Giovanni Maria Trabaci, ami de Gesualdo, donné par le duo des Voix Humaines au même endroit et le même jour à 16h; l'Orchestre baroque Arion dans le Gala des gloutons gourmands, c'est-à-dire Handel et Telemann, samedi, 19h, au Marché Bonsecours, suivi, au même lieu à 21h, d'un programme W. F. Bach du pianofortiste Robert Hill.

La dernière journée, dimanche, débutera, selon la tradition, par le concert matinal de 7h à la crypte de Bon-Secours. Le Studio de musique ancienne de Montréal y chantera les Lagrime de Lassus. Le soir, à 19h: grande fin de festival au Marché Bonsecours avec le Repercussion Theatre et l'Ensemble Caprice dans un spectacle mariant le Macbeth de Shakespeare et des musiques de Purcell, Blow et Eccles.

Le National Youth

La tournée de 50e anniversaire du National Youth Orchestra of Canada (l'Orchestre National des Jeunes du Canada) débute le 21 juillet à London, Ont., et se termine à Toronto le 9 août. Jonathan Darlington est le chef invité et la tournée comprend 11 concerts dont un à Montréal, à la Basilique Notre-Dame, le 5 août, à 19h30. Programme: Suite de Der Rosenkavalier de Strauss, Symphonie no 5 de Mahler et pièce de Brian Current, compositeur d'Ottawa.

En bref

Le Nouvel Ensemble Moderne participera à la New Music Week du Conservatoire de Shanghai en septembre... Julie Boulianne chante sept fois Fragoletto dans Les Brigands d'Offenbach à Paris, Opéra-Comique, dès demain et jusqu'au 2 juillet... Marc David dirige l'Orchestre Philharmonique de Masan, en Corée du Sud, samedi, dans Mozart et Dvorak... Leila-Marie Chalfoun, directrice du FestivalOpéra de Saint-Eustache, chantait le 29 mai à Gaming, en Autriche... La finale nationale du Concours de musique du Canada se poursuit au Conservatoire jusqu'au 4 juillet. On compte 218 participants. Horaires sur le site web du Concours... Le jeune pianiste Jan Lisiecki joue à l'église de Saint-Zénon-de-Piopolis samedi, 20h... La série Campbell dans les parcs comprend cet été 24 concerts gratuits, du 29 juin au 24 août... François Zeitouni se produit comme pianiste au Camp musical Père-Lindsay le 29 juin, 20h, et comme organiste au Gesù le 5 juillet, 12h.