L'Orchestre Symphonique de Montréal reçoit Vadim Repin ce soir et demain soir, 20 h, salle Wilfrid-Pelletier de la PdA. Le réputé violoniste russe de 38 ans jouera le grand Concerto op. 61 de Beethoven. Inscrit dans la série «Grands Concerts», le programme sera complété par la première Symphonie de Brahms, que Kent Nagano dirigera après l'entracte.

Mis à jour le 23 févr. 2010
Claude Gingras LA PRESSE

Radio-Canada diffusera en direct le concert de demain soir. Demain, entre 10 h et 13 h, M. Repin animera une master-class publique au Conservatoire.

Dimanche, 14 h 30, également à W.-P., avec reprise mardi, 20 h, série «Signature», Nagano nous dévoile les Mystères du Japon. Le programme comprend des chants traditionnels pour jeunes filles interprétés par Suzie LeBlanc et le Choeur des enfants de Montréal, une oeuvre pour tambours japonais et orchestre de Matsushita, une création de Chris Paul Harman sur la situation des Japonais vivant au Canada pendant la guerre de 1939-45 et, chantés par la soprano albanaise Ermonela Jaho, des extraits de Madama Butterfly, opéra de Puccini qui se déroule au Japon.

Une heure avant le concert, dimanche et mardi: interview de Kent Nagano par Françoise Davoine.

Entre ces deux concerts, soit lundi, 17 h, sur la scène de la salle W.-P.: dévoilement de la 77e saison de l'OSM.

Au bénéfice du NEM

L'événement-bénéfice annuel du Nouvel Ensemble Moderne a lieu ce soir, de 18 h à 21 h, à la Chapelle historique du Bon-Pasteur. Le communiqué du NEM promet «un spectacle des plus originals» réunissant les musiciens de l'ensemble et des personnalités du monde des affaires.

Opérette et opéra

L'Atelier d'opéra de l'Université de Montréal monte cette semaine une opérette de Johann Strauss fils, Der Zigeunerbaron, chantée dans l'original allemand avec dialogues parlés français. Première demain soir, 19 h 30, salle Claude-Champagne de l'UdM, suivie de trois représentations jusqu'à samedi, même heure. Marie-Nathalie Lacoursière met en scène la très complexe intrigue, beaucoup trop longue à décrire ici, et Raffi Armenian, directeur du Conservatoire, dirige l'OUM.

De son côté, le Studio d'opéra du Conservatoire, que dirigent Olivier Godin et Esther Gonthier, présente ce week-end un spectacle double comprenant Solitudes, montage d'Oriol Tomas d'airs, duos et ensembles de Bizet, Offenbach, Poulenc, Bernstein et Menotti, et Le quai des noyés, création pour neuf chanteurs de Nicolas Lemieux (texte) et Marie-Pierre Brasset-Villeneuve (musique). Trois représentations: vendredi et samedi, 19 h 30, et dimanche, 15 h.

Nuits blanches

Deux Nuits blanches ont lieu samedi soir dans le cadre de Montréal en lumière. Au Bon-Pasteur, on annonce, de 20 h à 2 h du matin, «un moment d'apesanteur vidéographique baigné d'un environnement sonore spatialisé en quadraphonie», signé Maryse Morin et Cléo Palacio-Quintin. À la basilique-cathédrale Marie-Reine-du-Monde, le Choeur Polyphonique de Montréal, dir. Louis Lavigueur, donnera trois concerts de 40 minutes chacun à 20 h, 22 h et minuit. Fauré, Mozart et Franck au programme.

Dimanche au LMMC

Le LMMC présente Ingrid Fliter dimanche, 15 h 30, Pollack Hall de McGill. La pianiste allemande avait joué à Lanaudière en 2008 mais il s'agit de ses débuts à Montréal. Son programme: Sonate op. 31 no 3 de Beethoven, six Valses de Chopin et Études symphoniques de Schumann, les «posthumes» incluses.

Le Met-radio

À la radiodiffusion en direct du Metropolitan samedi, 13 h, à Radio-Canada: La Bohème de Puccini, avec Anna Netrebko, Piotr Beczala et Gerald Finley. Au pupitre: Marco Armiliato.