Source ID:379735; App Source:cedromItem

Braids : mutation électronique

Pour créer le double single qu'il lance aujourd'hui,... (Photo: fournie par Arbutus)

Agrandir

Pour créer le double single qu'il lance aujourd'hui, le groupe Braids a laissé de côté ses guitares pour créer sa musique à l'aide d'ordinateurs.

Photo: fournie par Arbutus

Braids lance aujourd'hui un double single qui annonce une mutation musicale assez radicale. Amends, qui fait la paire avec la chanson In Kind, repose en effet sur une pulsation électronique qu'on n'avait jamais entendue sur les disques de ce groupe montréalais qui fut porté par un puissant buzz en 2011 après la sortie de son premier album, Native Speaker.

«C'est la chanson la plus électro du disque, précise Austin Tufts, identifié jusqu'ici comme le batteur du groupe. Il y en a une ou deux de ce genre. Les gens pensent qu'on a complètement abandonné ce qu'on faisait avant. Ce n'est pas le cas, mais la musique électronique a eu une influence gigantesque sur notre façon de faire.»

Ce virage tient en grande partie à ces longues heures passées sur les routes en tournée, pendant lesquelles leur directeur de tournée faisait jouer de la musique électronique. Stimulés par ce qu'ils découvraient, Austin, Raphaelle Standell-Preston (chant et guitare), Taylor Smith (guitare) et Katie Lee (claviers) ont eu envie de laisser tomber les guitares et de tenter de créer leur musique à l'aide d'ordinateurs.

«On voulait utiliser l'ordinateur comme un outil pour aller chercher la musique directement dans nos cerveaux et faire ces sons dont on a toujours eu envie, mais qu'on ne pouvait pas créer parce qu'on était limités par nos instruments, notre équipement», explique encore Austin. Braids n'a jamais ressorti ses guitares, sauf pour un morceau, qui est plus ancien que les autres.

Ce remue-méninges a provoqué du remue-ménage dans le groupe. Katie Lee, désorientée par la nouvelle approche de création, a finalement quitté Braids, qui fonctionne désormais en trio. L'ambitieuse pièce In Kind est sa dernière collaboration avec le groupe, qui se produit ce soir à la Casa del Popolo.

Austin prend les choses avec philosophie. «On a le sentiment que cette chanson est le point culminant de Braids en tant que quatuor. Tout ce qu'on avait fait avant nous menait à cette chanson. C'est notre plus belle création à quatre», insiste-t-il. Flourish/Perish, le nouvel album de Braids, paraîtra le 20 août.

_______________________________________________________________________

En spectacle ce soir, 20h, à la Casa del Popolo.




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer