Source ID:; App Source:

Recette festive!

Yves Lambert et Marco Calliari... (Photo: Le Soleil)

Agrandir

Yves Lambert et Marco Calliari

Photo: Le Soleil

C'est à Montréal qu'est né l'an dernier ce spectacle hétéroclite qu'est Du reel à la tarentelle, mais c'est à Québec que Yves Lambert et Marco Calliari passeront la veille du jour de l'An, non sans avoir au préalable fait la fête au Club Soda.

Chaque citoyen a la responsabilité de fêter en cette époque de l'année, ne serait-ce que pour mettre un frein à la morosité, clame Yves Lambert. «Faut l'entretenir, la glande du plaisir, sinon, elle peut s'atrophier, affirme le sympathique chanteur. Si on ne fête pas, on perd le tour...»

 

Les 30 et 31 décembre, ce pilier de la musique traditionnelle d'ici s'assurera qu'en cette fin d'année du 400e, Québec n'est pas fatiguée de festoyer, après avoir fait triper les spectateurs du Club Soda les 28 et 29 décembre. Et comme deux rythmes valent mieux qu'un quand vient le temps de se dégourdir les jambes, il amène en renfort une bonne dose de chaleur en la personne de Marco Calliari. Pourquoi se contenter du réel quand on peut terminer l'année en dansant la tarentelle?

L'idée de mélanger deux cultures pour tricoter un party a été concoctée l'année dernière, sur une scène montréalaise. Les airs traditionnels d'Yves Lambert et de son Bébert Orchestra et la chanson italienne revisitée par Marco Calliari et ses complices ont fait bon ménage, semble-t-il. Cette année, c'est au tour de la capitale de goûter à cette festive recette, mi-tourtière, mi-lasagne!

«On est content de l'exporter jusqu'à Québec. L'année dernière, c'était une première esquisse. On ne veut pas refaire tout à fait la même chose», avance Marco Calliari. «Ça donne quelque chose de plus assumé», ajoute Yves Lambert.

Au menu de ce banquet du jour de l'An: 10 musiciens sur les planches, des échanges de sonorités et un partage du «best-of» de deux répertoires, précise Marco Calliari. «Ce qui prime, c'est la fête. L'idée, c'est de se brasser le patrimoine!» renchérit son collègue.

Boucler le 400e

L'ajout d'une représentation de leur spectacle, le 31 décembre, forcera les complices et leurs musiciens à terminer 2008 à Québec. Tous deux disent qu'ils en profiteront pour boucler la boucle du 400e, ayant tour à tour participé aux festivités. Marco Calliari et Yves Lambert étaient notamment de la distribution du spectacle commémoratif Rencontres, présenté les 3, 4 et 5 juillet devant l'Assemblée nationale, et ils ont tous deux visité les planches d'Espace 400e.

«Québec a des raisons de se réjouir. Vous avez vécu une année exceptionnelle, à laquelle j'ai pu participer. C'est une raison de plus pour inviter les gens à venir festoyer avec nous», note l'ex-leader de la Bottine Souriante, qui dit avoir vécu un moment mémorable sous la tente du Bassin Louise. «J'ai eu la plus belle marque de reconnaissance à mon dernier show, le 20 septembre», affirme le musicien. Il raconte avoir été touché de voir quelque 600 personnes se déplacer pour le voir, même si les projections du «Moulin à images» étaient terminées.

Comme leur spectacle se termine avant minuit, Calliari et Lambert ne défonceront pas officiellement l'année sur scène. Musiciens et chanteurs comptent donc mettre la table au Grand Théâtre pour le party qui suivra, qu'il soit en famille, entre amis ou dans les rues de Québec. «On est l'antipasto du jour de l'an!» résume le plus québécois des Italiens.

Du reel à la tarentelle avec Yves Lambert et Marco Calliari: au Club Soda les 28 et 29 décembre.

 




la boite: 1600147:box; tpl: 300_B73_videos_playlist.tpl:file;

Les plus populaires : Arts

Tous les plus populaires de la section Arts
sur Lapresse.ca
»

Autres contenus populaires

La liste:-1:liste; la boite:219:box; tpl:html.tpl:file
image title
Fermer