Joy Williams est une fervente féministe. L'ex-moitié de The Civil Wars, lauréate d'un Grammy en 2014, reprend sa carrière solo avec Venus, une galette de 11 pièces qui détonnent par rapport aux compositions passées du duo country-folk.

Publié le 8 juill. 2015
Charles D'Amboise LA PRESSE

Nouveau public, donc, pour Williams, qui se met à nu au moyen de pièces atmosphériques qui évoquent ses tristesses, ses insécurités et sa féminité.

D'autres pièces plus vivantes (Woman [Oh Mama]) réussiront à vous surprendre. Devant cet exercice de réaffirmation, on ne peut s'empêcher de penser que cette oeuvre cathartique découle de la récente séparation du groupe.

Qu'à cela ne tienne, la chanteuse de 32 ans met de l'avant son talent narratif à travers cet album à la facture musicale étoffée, qui rend honneur aux 14 années d'expérience de la Californienne.

* * * 1/2

POP. Joy Williams. Venus. Columbia/Sony Music.